Euro 2016 : pourquoi on rêve d'un Portugal-France

  • A
  • A
Euro 2016 : pourquoi on rêve d'un Portugal-France
Sagna et Sissoko sont à la lutte avec Ronaldo, lors du dernier Portugal-France (1-0 pour les Bleus)@ Jose Manuel RIBEIRO/AFP
Partagez sur :

ESPOIR - Le Portugal premier qualifié pour la finale de l'Euro, c'est désormais aux Bleus de faire le boulot, jeudi soir, contre l'Allemagne. Ce serait beau.

Pourquoi rêverait-on d'un Portugal-France ? Les esprits les plus pragmatiques répondront que cela signifierait que la France a franchi l'obstacle allemand en demi-finales et que cela suffirait à leur bonheur. Et pourtant, Portugal-France en finale de l'Euro, ce serait beau à plus d'un titre.

Pour faire la fête entre amis. Portugal-France au Stade de France, voilà qui aurait des allures de derby. Les Portugais représentent en effet la première communauté étrangère de France, avec près de 520.000 personnes selon le dernier recensement de l'Insee. Portugal-France, c'est donc la finale rêvée pour l'Hexagone, la garantie d'une belle fête populaire pour clore cet Euro.

Pour assister à la lutte pour le Ballon d'Or. Franchement, Cristiano Ronaldo face à Thomas Müller, ça vous fait rêver, vous ? Alors que "CR7", la star du Real Madrid, face à Antoine Griezmann, l'aiguillon de l'Atlético de Madrid, qui se retrouvent pour une revanche, un mois et demi après la finale de la Ligue des champions, franchement… Ce serait pour notre "Grizi" national une occasion rêvée de marquer les esprits et de devenir un candidat très sérieux au titre de Ballon d'Or en janvier 2017. Car on parie que cette fois, s'il a un penalty, il ne le mettra pas sur la barre.

Pour une revanche de 1984. La Belgique et l'Espagne éliminées avant les demi-finales, une finale face au Portugal reste le dernier espoir de voir cette année une année estampillée "Euro 1984". Sur le chemin de leur premier titre de champions d'Europe, les Bleus avaient en effet battu la Seleçao à Marseille, en demi-finales. Le scénario de la rencontre avait été fou. À égalité à l'issue du temps réglementaire, les Bleus avaient été menés au cours de la prolongation avant de l'emporter sur un but à la 119e minute de Michel Platini, après un raid devenu légendaire de Jean Tigana. Si seulement on pouvait avoir une finale d'une telle qualité et avec un tel scénario, on signe tout de suite !

Jean-François Domergue, auteur d'un doublé, se souvient :

Pour solder définitivement les comptes. Le problème pour les Portugais est que cette demi-finale de Marseille n'a pas été sans suite. Deux autres fois, les équipes se sont affrontées dans une compétition majeure. Et, à chaque fois, les Bleus se sont qualifiés. Et à chaque fois d'ailleurs, sur un penalty de Zidane. Il y a eu celui de la demi-finale de la Coupe du monde 2006 (1-0), mais le plus traumatisant pour les Lusitaniens reste sans aucun doute celui de la demi-finale de l'Euro 2000. À quelques minutes seulement de la fin de la prolongation, le défenseur aux cheveux peroxydés, Abel Xavier, avait mis sa main droite en opposition sur un tir en angle fermé de Sylvain Wiltord. "Zizou" avait pris Vitor Baia à contre-pied. But en or. Place en finale.

Les Bleus de Henry et Zidane éliminent le Portugal :

1984, 2000 : à chacun de ses deux titres européens, la France a battu le Portugal. Comment on dit, déjà… Jamais deux sans trois ?