Euro 2016 : France-Roumanie a déjà eu lieu... voici le score !

  • A
  • A
Euro 2016 : France-Roumanie a déjà eu lieu... voici le score !
@ EA SPORTS/FIFA16
Partagez sur :

Au Lab Euro, l'attente avant le premier match des Bleus, à 21h, est insupportable. Alors on n'a pas pu résister : on a joué le match sur FIFA 16. 

Finie l'attente, place au moment tant attendu. Après deux ans de matches amicaux, l'équipe de France entre enfin dans "son" Euro, vendredi soir à 21h contre la Roumanie. Au Lab Euro, comme tous les fans de foot, on trépigne d'impatience. Le temps est si long jusqu'au coup d'envoi de la compétition qu'on a décidé de jouer France-Roumanie sur la plus célèbre des simulations de foot : FIFA 16. 

Un 11 classique. Pour éviter tout soupçon de triche, on a laissé l'ordinateur jouer la partie. Bon, on a tout de même composé notre 11 de départ, histoire de se faire un peu plaisir. Pour les titulaires, pas de surprise, on a fait dans le classique : Lloris - Evra, Koscielny, Rami, Sagna - Matuidi, Kanté, Pogba - Payet, Giroud, Griezmann. L'équipe est plutôt sexy sur le papier, mais alors, ça donne quoi sur FIFA ? 

La première mi-temps du match : 

Une entrée timide. Au début du match… pas grand chose. Les Bleus entrent timidement dans la partie et laissent les Roumains contrôler la balle. Oui, oui, l'équipe de France est dominée dans la possession ! Heureusement, les adversaires de "Grizi" et compagnie ne sont pas dangereux. Problème : les Bleus non plus. La première période s'achève donc sur un 0-0 totalement soporifique.

"Après cette première période insipide", comme le dit Hervé Mathoux, le commentateur dans FIFA, l'équipe de France va-t-elle réagir ? Le Stade de France va-t-il enfin vibrer ? Que nenni… Pas d'occasion, pas de geste technique : sur notre canapé, on s'endort. Heureusement, le Didier Deschamps virtuel nous réveille en injectant du sang neuf ! N'Golo Kanté sort à la 68e, remplacé par... Yohan Cabaye. Pas Martial, ni Coman, l'ordinateur est vraiment très, très bizarre... 

La deuxième mi-temps du match : 

Pas ça vendredi, svp ! Bref, après ce changement qui fera couler beaucoup d'encre, on peut se rendormir. Les minutes défilent, on baille, on s'étire, jusqu'à la libération : le coup de sifflet final. Un bon vieux 0-0 tout pourri pour bien entrer dans la compétition, comme à l'Euro 2008 face à cette même Roumanie. Merci qui ? Merci FIFA ! Espérons que la réalité ne rejoindra pas la fiction…