Euro 2016 : les bars de Lille "fermés à partir de minuit" mercredi et jeudi (autorités)

  • A
  • A
Euro 2016 : les bars de Lille "fermés à partir de minuit" mercredi et jeudi (autorités)
@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Les Russes jouent mercredi à Lille contre la Slovaquie et les Anglais le lendemain, à une trentaine de kilomètres de là, à Lens contre le Pays de Galles. 

La Russie est dans le collimateur : l'UEFA l'exclura de l'Euro en cas de nouvel incident dans un stade et la justice française a placé 43 de ses encombrants supporters en garde à vue mardi après les violences de ce week-end à Marseille. Pour le prochain match de ce pays, les bars de Lille seront fermés "à partir de minuit" mercredi et jeudi, en marge des matches de l'Euro-2016 Slovaquie-Russie à Lille et Angleterre-Pays de Galles à Lens, a annoncé mardi un représentant local de l'Etat français. 

Objectif : éviter les affrontements. "Notre stratégie est de déployer un nombre extrêmement conséquent de policiers dans toute la ville de Lille pour saturer l'espace urbain de présence policière" afin d'éviter les affrontements entre supporters, a également affirmé le le préfet du département du Nord Michel Lalande lors d'une conférence de presse, en référence aux violences à Marseille samedi entre supporters russes et anglais. Les quelque 350 établissements visés par cette mesure ferment d'habitude à 1h le mercredi et 3h le jeudi, a précisé le président des cafetiers lillois, Gérard de Poorter.

Interdiction de vente d'alcool à emporter. L'interdiction de vente d'alcool à emporter, et de transport d'alcool, a aussi été décidée, de 18h ce mardi jusqu'à 6h vendredi, selon Michel Lalande, soulignant avoir "demandé aux Britanniques de déconseiller à leurs ressortissants de venir à Lille", où sont attendus "15.000 supporters russes au stade Pierre-Mauroy". Il y a une "coopération de qualité avec les Russes", a assuré le préfet du Nord. "Près de 4.000 effectifs sont engagés pour prévenir tout incident", a encore affirmé Michel Lalande, faisant état d'un nombre de "policiers stricto sensu en centre-ville supérieur à 1.600-1.800 hommes".

Comme au stade Bollaert à Lens jeudi, "il y aura bien sûr" des policiers dans le stade, certains en tenue d'intervention "dans les entrailles" et d'autres "dans les gradins en tenue sportive", a poursuivi le préfet, évoquant "plusieurs dizaines" d'hommes.