Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Samuel Umtiti

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Samuel Umtiti
"Big Sam" n'a pas toujours été défenseur.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

A 22 ans, l'ascension fulgurante du défenseur central des Bleus lui a permis de s'imposer en club et en équipe de France.

Après une telle performance contre l'Allemagne (2-0), pas étonnant de retrouver Samuel Umtiti sous la lumière des projecteurs. A 22 ans, le défenseur de l'OL - et futur joueur du FC Barcelone - a montré qu'il méritait sa place en équipe de France, alors qu'initialement, il ne devait même pas figurer dans la liste des 23. Guerrier sur le terrain, Umtiti n'en n'est pas moins réservé et humble hors des pelouses. Pour mieux connaître le natif de Yaoundé, au Cameroun, le Lab Euro vous propose cinq choses à savoir sur Samuel Umtiti. 

  • Gamin, il jouait attaquant

Ses qualités de relance ne trompent personne, Samuel Umtiti a une technique supérieure à la moyenne pour un défenseur central. Et cela ne sort pas de nulle part. En effet, "Big Sam" n'est pas défenseur depuis toujours. Il a même évolué devant lorsqu'il a commencé à jouer au foot. Son meilleur ami Sébastien Flochon, qui jouait avec Umtiti chez les plus jeunes, racontait à France Football les premiers pas d'Umtiti en tant qu'ailier gauche. "On s’est rencontré à l’école de foot à Ménival, un petit club de quartier du Ve arrondissement de Lyon", s'est souvenu le joueur du CA Bastia. "On jouait tous les deux devant. Moi à droite, lui à gauche, et on marquait pas mal de buts". 

  • Il aurait pu jouer pour le Cameroun

Le profil de "Lion Indomptable", Samuel Umtiti le possède sans aucun doute sur le terrain. Grâce à sa double nationalité franco-camerounaise, il aurait d'ailleurs pu jouer pour la sélection camerounaise. Mais malgré les nombreuses tentatives de la part de la fédération du Cameroun, qui avait même dépêché Roger Milla pour courtiser le joueur, Samuel Umtiti a toujours refusé de porter le maillot des Lions Indomptables. "Le Cameroun, ce n’est pas une option. Ce n’est pas parce que je n’ai pas de sélection en Bleu que j’irai jouer avec les Lions Indomptables. J’assume mon choix jusqu’au bout", déclarait-il d'ailleurs à Eurosport.fr en février.

  • Il a déjà joué 131 matches de Ligue 1

Ce qui frappe chez Samuel Umtiti, c'est son ascension fulgurante. A seulement 22 ans, le Lyonnais en est déjà à sa quatrième année chez les pros. Titularisé pour la première fois avec Lyon à 19 ans, il cumule pas moins de 131 matches de Ligue 1 sous les couleurs de l'OL, et a même porté le brassard de capitaine à l'âge de 21 ans. Tout cela après avoir écumé les équipes nationales de jeunes, avec plus de 40 apparitions, des U17 aux Espoirs. Et si sa première sélection en équipe de France a mis du temps à venir, le superbe Euro 2016 de "Big Sam" a définitivement acté son exceptionnelle progression.

  • Il est un grand fan du Barça

Et il y jouera ! Comme l'a confirmé le club catalan, Samuel Umtiti portera les couleurs blaugrana la saison prochaine. Une nouvelle qui a dû ravir Umtiti, qui est un grand fan du FC Barcelone depuis toujours. Prudent avant l'officialisation de son transfert, le défenseur des Bleus avait tout de même précisé que "presque tous les joueurs aimeraient jouer" au Barça, avant que Jean-Michel Aulas n'indique que l'OL voulait laisser un bon de sortie à Umtiti pour qu'il puisse jouer "dans le club de son cœur". Avec ce niveau de jeu, on le voit bien aux côtés de Piqué !

  • C'est un sorcier (enfin, c'est ce qu'on aime imaginer)

Mais aurait-il un marabout, "Big Sam" ? C'est en tout cas ce qu'ont pensé de nombreux internautes en voyant le sort s'acharner sur tous les concurrents de Samuel Umtiti avant le début de l'Euro 2016. La blessure de Zouma, le contrôle positif de Sakho, les forfaits de dernière minute de Varane et Mathieu… Tout a souri à Samuel Umtiti, qui était bien loin d'imaginer une sélection quelques semaines plus tôt. Un pouvoir magique qui semble bien avoir continué de fonctionner sur ses adversaires lorsque le Lyonnais a été titularisé (parlez-en à Hummels, Kedhira et Gomez, tous trois forfaits pour France-Allemagne). Pourvu que ça dure !