Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Russie-Pays de Galles

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Russie-Pays de Galles
Gareth Bale va-t-il encore mettre un coup franc ?@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le pays de Galles de Gareth Bale affronte la Russie au Stadium de Toulouse (21 heures), pour le dernier match du groupe B.

STATS EXPRESS

La Russie n’a plus le choix si elle veut espérer une qualification pour les huitièmes de finale. Avec un point au compteur en deux matches, les Russes ont la possibilité de passer devant leurs adversaires gallois en cas de victoire au Stadium de Toulouse, lundi (21 heures). En face, le pays de Galles aura de grandes chances d’assurer sa qualification s’il fait match nul, mais une victoire permettrait aux compatriotes de Gareth Bale de décrocher l’une des deux premières places du groupe B.

>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Russie-Pays de Galles

Bale-dépendance. Le pays de Galles compte sur un homme plus que tout autre : Gareth Bale. Les statistiques de l’attaquant du Real sont monstrueuses : il est impliqué dans 79% des buts de son équipe depuis le début des éliminatoires, matches de phase finale compris. Et il a déjà mis deux coups francs directs en deux matches, ce que seuls Michel Platini et Thomas Hässler ont réussi à faire en une édition complète depuis 1980.

Tir cadré = but ? Lors des deux premiers matches, les Gallois ont trouvé la faille sur leur premier tir cadré, à chaque fois sur coup franc signé Bale. Face au froid réalisme des Britanniques, les Russes savent à quoi s’en tenir.

La passe de 4 ? Décevante lors de ses deux premiers matches à l'Euro, la Russie doit davantage s’appuyer sur ses dernières confrontations avec le pays de Galles pour se rassurer. Avec six buts marqués pour seulement deux concédés, les Russes ont gagné les trois dernières confrontations entre les deux équipes.

1, 2, 3, 4… Pour positiver, la Russie pourra tout aussi bien se dire qu’elle ne fait que monter en puissance face au pays de Galles. Lors de ses quatre derniers matches contre les Dragons, la Russie a marqué successivement 0, 1, 2 et 3 buts par rencontre. S’ils savent compter, ça devrait faire quatre ce lundi...

Série noire. Le passé plus récent de la Russie est un peu moins glorieux. Les deux premiers matches de l’Euro n’ont fait que confirmer la tendance : les Russes ne gagnent plus. Avec seulement une victoire au compteur lors de leurs sept derniers matches, les camarades de Dzyuba ne savent plus comment gagner.


Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !