Euro 2016 : cinq choses à savoir sur pays de Galles-Belgique

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur pays de Galles-Belgique
Hazard contre Bale, on salive déjà !@ EMMANUEL DUNAND MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Le pays de Galles défie la Belgique dans le deuxième quart de finale de l'Euro 2016, vendredi au Stade Pierre-Mauroy de Lille, à 21 heures.

STATS EXPRESS

Le festival offensif de la Belgique pourra-t-il être interrompu par la solidité galloise ? Ce sera l'un des enjeux de ce deuxième quart de finale de l'Euro 2016, vendredi au Stade Pierre-Mauroy de Lille (21 heures). Le défi est de taille pour le pays de Galles de Gareth Bale, qui affronte des Diables Rouges en pleine confiance. Depuis leur défaite initiale contre l'Italie (0-2), les Belges ont impressionné en gagnant leurs trois derniers matches, dont une performance offensive notable contre la Hongrie en huitièmes de finale (4-0). Pour le pays de Galles au contraire, la victoire contre l'Irlande du Nord fut longue à se dessiner, mais la patience des Gallois a finalement payé (1-0). Et voilà les Dragons remontés à bloc pour ne pas partir en vacances tout de suite.

>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur pays de Galles-Belgique :

Au bon souvenir des qualifs. Les deux équipes se connaissent bien, puisqu’elles se sont affrontées lors des éliminatoires de l’Euro. Et, surprise, c’est le pays de Galles qui présente le meilleur bilan, avec une victoire (1-0) à Cardiff et un nul (0-0) à Bruxelles. En compétition majeure par contre, ce sera le premier affrontement entre les deux sélections.

Ces diables d'attaquants. La Belgique, c'est sexy. En tout cas depuis leur deuxième match de cet Euro 2016. Car si l'on oublie la défaite initiale contre l'Italie (0-2), les Belges ont enchaîné. Trois victoires, et surtout huit buts en trois matches, dont le 4-0 contre la Hongrie. Ce qui fait de la Belgique la meilleure attaque du tournoi. Des Diables, on vous dit !

Ces diables de défenseurs. Et la défense, alors ? Eh bien, c'est pas mal non plus. Pas mal du tout, même. Depuis la défaite devant la Squadra, la Belgique n'a pas pris le moindre but, tout simplement. Il s'agit là de la meilleure série de son histoire en compétition internationale. Des Diables, définitivement ! Sur ce plan-là, toutefois, le pays de Galles a des atouts à faire valoir. Les Dragons n'ont pas pris de but depuis deux matches, et ils n'ont été menés que durant deux minutes et 31 secondes depuis le début de l'Euro. Temps additionnel compris.

Hazard + de Bruyne = danger. Si la Belgique est si forte devant, ces deux-là y sont pour quelque chose. Eden Hazard et Kévin de Bruyne, c'est impressionnant avec les Diables Rouges. Le premier est impliqué sur quatre des six derniers buts belges dans un Euro et a réussi 12 dribbles contre la Hongrie (record depuis 1980). Le second est impliqué dans 12 buts lors de ses 12 derniers matches avec la Belgique. Et pour couronner le tout, les deux stars se partagent la tête du classement des meilleurs passeurs des deux derniers tournois majeurs, en cumulé (Coupe du monde 2014 et Euro 2016), avec cinq offrandes chacun.

Vous êtes en retard ? Pas grave. Pas fini de dîner ? Retour tardif du travail ? Les enfants à coucher ? Pas de problème, vous pouvez (théoriquement) prendre votre temps. Sauf miracle, le match mettra longtemps avant de se débloquer. La preuve ? Sept des huit buts belges de cet Euro 2016 ont été marqués en seconde mi-temps, dont six dans la dernière demi-heure. De leur côté, les Gallois n'ont pas encaissé de but avant la 56e minute. Rendez-vous en deuxième période, alors ?


Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !