Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Italie-Espagne

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Italie-Espagne
Giorgio Chiellini et Alvaro Morata se connaissent très bien, ils jouent à la Juventus ensemble. @ RÉMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Le choc entre l'Italie et l'Espagne, lundi 18 heures au Stade de France, est sans aucun doute le plus gros choc des 8es de finale. 

STATS EXPRESS

Sur le papier, c'est sans aucun doute la plus belle affiche des huitièmes de finale de l'Euro. C'était l'affiche de la... finale du dernier Euro. Et les Italiens ont certainement une revanche à prendre sur leurs voisins ibériques. 

>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Italie-Espagne : 

Un match très équilibré. Ce sera la 35e confrontation entre l’Italie et l’Espagne. Le bilan est parfaitement équilibré avec 10 victoires de chaque côté et 14 matches nuls. Les deux nations se sont aussi rencontrées à six reprises à l'Euro. C’est le match qui a été joué le plus de fois dans l’histoire de la compétition.

Avantage Espagne... L’Espagne a éliminé l’Italie lors de leurs deux dernières confrontations dans des matches à élimination directe de l’Euro : 0-0 (4-2 aux tirs au but) en 2008 et 4-0 en finale en 2012. 

... mais la Roja n'est pas dans une bonne passe. L’Espagne a perdu trois de ses six dernières rencontres d’un tournoi majeur (trois victoires), soit autant que lors de ses 31 précédentes. 

L'Italie fait tourner, pas l'Espagne. L’Italie est l’équipe de l’Euro qui a utilisé le plus de joueurs (22). Même Salvatore Sirigu a remplacé Gianluigi Buffon lors du dernier match, contre l'Irlande. De l'autre côté, l'Espagne a aligné le même onze de départ lors de ses trois matches de groupes. 

Remenber Djorkaeff. Youri Djorkaeff est le dernier joueur à avoir marqué contre l’Espagne lors d’un match à élimination directe de l’Euro, c’était en juin 2000 (2-1). Depuis, la Roja n’a encaissé aucun but en 646 minutes.