Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le match Islande-Autriche

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le match Islande-Autriche
Les capitaines islandais et autrichien, Aron Gunnarsson et Christian Fuchs@ ODD ANDERSEN CHRISTIAN BRUNA / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - L’Islande et l’Autriche ont toujours la possibilité de se qualifier pour les huitièmes de finale, mercredi, au Stade de France (18 heures).

STATS EXPRESS

Ce groupe F est la poule de toutes les surprises. Un Portugal pas souverain, une Autriche décevante et une Islande surprenante ont rebattu les cartes pour la qualification en huitièmes de finale. Avant les troisièmes rencontres, les Islandais sont deuxièmes avec deux points, tandis que l’Autriche, qui n’a engrangé qu’un seul petit point (0-0 contre le Portugal), devra gagner au Stade de France (18 heures) pour espérer se qualifier.

>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Islande-Autriche

Pas de ballon mais la motivation. Les Islandais ont du coeur, et ils l’ont prouvé dans leurs deux premiers matches. Avec seulement 28% de possession de balle et 298 passes réussies, l’Islande possède le pire total parmi les 24 équipes de l’Euro après deux journées. Mais cela n’a pas empêché la sélection nordique de repartir par deux fois avec le point du match nul.

Une Autriche muette. On les voyait comme des outsiders, mais les Autrichiens nous ont déçu. Pire encore, ils n’ont toujours pas trouvé le chemin des filets. Ce n’est pas faute d’avoir tenté, mais les 32 derniers tirs de l’Autriche n’ont pas fait mouche. Malédiction.

Alabaoutai. Depuis le début de l’Euro, David Alaba déçoit. La star autrichienne du Bayern Munich n’affole plus les compteurs comme lors des éliminatoires. Il n’affiche plus que 71% de passes réussies, là où il culminait à 92% lorsque l’Autriche jouait sa qualification pour l’Euro.

Infranchissable. Le Portugal et la Hongrie s’y sont cassés les dents. Le mur islandais est en place, et il tient bon depuis déjà un certain temps. L’Islande n’a en effet perdu qu’un seul de ses huit derniers matches en compétition, pour trois victoires et quatre nuls.

Terrain maudit. L’Islande et l’Autriche au Stade de France, ce n’est pas tout à fait la joie. Les deux pays ont toujours perdu à Saint-Denis, que ce soit contre la France ou en compétition internationale. Les Autrichiens y ont perdu trois fois depuis 1998, tandis que les Islandais se sont inclinés face aux Bleus lors de leur unique passage dans ce stade (2-3, en 1999). Que les deux équipes se rassurent, il n’y aura pas deux perdants ce mercredi.

Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !