Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le match Hongrie-Portugal

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le match Hongrie-Portugal
CR7, ici à l'entraînement, n'a pas encore trouvé le chemin des filets depuis le début de l'Euro.@ Francisco LEONG/AFP
Partagez sur :

DÉCISIF - Le Portugal joue son avenir dans la compétition, mercredi à 18 heures à Lyon, face à l’étonnante équipe de Hongrie, en tête du groupe F avant la dernière journée.

STATS EXPRESS

C’était la grosse cote du groupe et la voilà en tête avant la dernière côte : la Hongrie, vainqueur de l’Autriche (2-0) puis auteur d’un nul face à l’Islande (1-1) pointe en tête du groupe F avant la 3ème journée où elle retrouve la tête d’affiche annoncée : le Portugal, mercredi à 18 heures, à Lyon. Mais entre ratés spectaculaires et jeu collectif approximatif, la Seleçao, pourtant pétrie de talents, a dû se contenter de deux matches nuls depuis le début de cet Euro. Un réveil est attendu, notamment pour Cristiano Ronaldo, muet en 180 minutes de jeu.

>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Hongrie-Portugal

Paradoxe portugais. Troisième de son groupe et sans la moindre victoire après deux journées, le Portugal présente pourtant des statistiques très à son avantage au niveau des tirs. Les joueurs de Fernando Santos ont en effet tiré 49 fois au but, 13 tirs de plus que n’importe quelle autre équipe après les deux premières journées. Dans le même temps, le gardien portugais Rui Patricio n’en a lui subi que 8, le total de tirs le plus faible des 24 équipes engagées après deux matches. Le souci est que le Portugal a marqué autant de buts qu’il n’en a encaissés : un seul, soit un but tous les 49 tirs…

Ronaldo record. S’il n’affole pas (encore) le compteur buts depuis le début de l’Euro - zéro but inscrit et un penalty manqué contre l’Autriche -, Cristiano Ronaldo soigne certaines de ses statistiques avec la sélection. Face à la Hongrie, le joueur du Real Madrid va en effet disputer son 30ème match dans un tournoi majeur avec le Portugal, plus qu’aucun autre joueur. Sur la seule compétition de l’Euro, CR7 pourrait atteindre mercredi les 17 matches joués !

Toujours au rendez-vous. Le Portugal et l’Euro, c’est une belle histoire. Lors de ses six dernières participations, le pays n’a ainsi jamais connu l’élimination au premier tour : demi-finale en 1984, quart de finale en 1996, demi-finale en 2000, finale en 2004, quart de finale en 2008 et demi-finale en 2012. Ce serait triste de rompre cette série en 2016, dans un groupe (Autriche, Hongrie, Islande) qui ne comprenait pourtant aucun cador du continent.

Cinquante ans. La Hongrie n’a plus franchi le cap d’un premier tour d’une grande compétition depuis 50 ans et la Coupe du monde 1966, en Angleterre. Qualifiée pour les Mondiaux 1978, 82 et 86, elle avait été à chaque fois éliminée au premier tour. Quant à l’Euro, elle n’y a participé que deux fois, en 1964 (troisième) et 1972 (quatrième), quand il ne concernait que quatre équipes, qui disputaient directement des demi-finales.

Zéro défaite. En dix matches face à la Hongrie, le Portugal n’a jamais connu la défaite (7 victoires, 3 nuls). Les deux équipes vont s’affronter pour la deuxième fois seulement en tournoi majeur. Le seul précédent remonte à 50 ans : lors du premier tour de la Coupe du monde 1966, la Seleçao l’avait emporté 3-1. Les buteurs (pour les nostalgiques) : José Augusto et Torres.


Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !