Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Hongrie-Belgique

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Hongrie-Belgique
@ Photos AFP
Partagez sur :

Les Hongrois défient les Diables Rouges en huitième de finale, dimanche soir (21h) à Toulouse. 

STATS EXPRESS

Méfiez-vous des apparences : si l’affiche entre la Hongrie et la Belgique paraît déséquilibrée, l’issue de ce huitième de finale est loin d’être jouée d’avance. Dimanche soir (21h) à Toulouse, les Diables Rouges, deuxièmes du groupe E, auront fort à faire pour éliminer les surprenants Hongrois, premiers de la poule F.

>> Le Lab Euro vous présente les cinq choses à savoir sur Hongrie-Belgique

Avantage Belgique. Sur les dernières confrontations directes, la Belgique part avec un (très) net avantage. Les Diables Rouges ont en effet remporté six des huit derniers affrontements, dont les quatre plus récents (deux nuls). La dernière victoire de la Hongrie date de… novembre 1958 en amical (3-1). Une éternité.

Avec la Hongrie, spectacle garanti ! Le dernier match de la Hongrie (3-3 contre le Portugal) a été un régal. Il devrait donc y avoir du spectacle sur la pelouse du Stadium de Toulouse. Surtout que la Hongrie est, en compagnie du Pays de Galles, la meilleure attaque de l’Euro avec six buts marqués. On a hâte d’y être.

Les Belges, ces lèves-tard. La Belgique à l’Euro, c’est un vrai diesel. Pourquoi ? Parce que les cinq derniers buts des Belges ont tous été marqués en seconde période. Messieurs les Hongrois, il ne faudra pas se relâcher dimanche !

La Hongrie, enfin ! Ancienne superpuissance du foot mondial dans les années 50 (finaliste du Mondial 54), la Hongrie est depuis rentrée dans le rang. Mais avec cet Euro, le pays renaît. La sélection est sortie des poules d’un tournoi majeur pour la première fois depuis… la Coupe du Monde 1966. A l’époque, elle avait été éliminée en quart de finale par l’URSS.

Quand les Belges passent les poules… La Belgique aussi revient sur le devant la scène. La sélection belge est, elle, sortie des poules de l’Euro pour la première fois depuis 1980, année où elle avait atteint la finale (défaite contre l’Allemagne de l’Ouest 1-2). Et si les Diables Rouges refaisaient le coup ?