Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le choc France-Islande

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur le choc France-Islande
Griezmann et Sigurdsson, duel inattendu à l'Euro 2016@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT TOBIAS SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - Ce dimanche au Stade de France (21 heures), les Bleus ont tout à perdre face à l’Islande, en quarts de finale de leur Euro.

STATS EXPRESS

France-Islande en quarts de finale de l’Euro 2016, personne ne l’avait parié. Mais les Islandais sont bien là, et leurs 30.000 spectateurs présents en France n’ont pas fait le déplacement pour rien. Pour ceux qui ne comprennent pas ce que les Vikings font à ce stade de la compétition, il suffit de regarder leur match contre l’Angleterre pour être fixé. Oui, l’Islande mérite sa place dans le Top 8, et les Bleus devront s’en méfier au moment de rejoindre le Stade de France, ce dimanche à 21 heures...


>>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur France-Islande :

Une défaite contre l’Islande ? Impossible, en théorie. La France n’a tout simplement jamais perdu contre l’Islande, en onze confrontations entre les deux équipes (8 victoires, 3 nuls). L’Islande est donc l’équipe que la France a affronté le plus de fois sans jamais connaître la défaite. Et pour donner encore plus confiance aux Bleus, soulignons que 10 des 11 rencontres ont eu lieu en compétition. Aucune raison que le premier France-Islande de l’histoire de l’Euro ne fasse inverser les statistiques, non ?

Imprenables à domicile. Les Bleus pourront également se rassurer en regardant l’historique de leurs matches joués à domicile en grande compétition. Leur dernière défaite remonte à 1960, contre la Tchécoslovaquie. Depuis, ce n’est que du bonheur pour l’équipe de France, qui a gagné 14 fois pour deux nuls.

Une histoire de ratio. L’Islande, comme la France, a marqué six buts depuis le début de la compétition. La différence entre les deux équipes, c’est que les Bleus ont effectué pas moins de 44 tirs de plus que les Vikings. La réussite islandaise est telle que son ratio tirs/buts est le meilleur de l’Euro (un but tous les 5,2 tirs).

Giroud a la clé. Déjà passeur décisif pour Antoine Griezmann contre l’Irlande (2-1), Olivier Giroud pourrait bien rééditer ce genre de performance en quarts. En effet, l’attaquant d’Arsenal est l’auteur des passes décisives des deux derniers buts français marqués contre l’Islande.

Une équipe, six buteurs.Difficile d’isoler une star dans le onze islandais. La preuve : bien que l’Islande ait marqué lors de tous ses matches (6 buts), chacun de ses buts est revenu à un joueur différent. On vous donne la liste : Bjarnason, Gylfi Sigurdsson, Bödvarsson, Traustason, Ragnar Sigurdsson et Sigthorsson. À qui le tour ? Peut-être à personne...

Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !