Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Allemagne-Slovaquie

  • A
  • A
Euro 2016 : cinq choses à savoir sur Allemagne-Slovaquie
@ Photos AFP
Partagez sur :

Les champions du monde partent largement favoris de leur huitième de finale contre les Slovaques, dimanche à Lille (18h). 

STATS EXPRESS

Sur le papier, il n’y a pas photo. L’Allemagne, championne du monde en titre, part avec les faveurs des pronostics du huitième de finalecontre la Slovaquie, dimanche à Lille (18h). Surtout que la Mannschaft, première du groupe C, a réalisé une belle performance dans le jeu, lors de son dernier match contre l’Irlande du Nord (1-0). En face, les Slovaques, troisièmes du groupe B, devront réaliser un immense exploit pour passer.

>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Allemagne-Slovaquie

La Slovaquie sait battre la Mannschaft. Vous vous dites que parier sur une victoire de la Slovaquie est insensé ? Et bien non ! Les partenaires de Marek Hamsik ont en effet remporté la dernière confrontation directe entre les deux pays, le mois dernier en amical (3-1). Un succès acquis en Allemagne, s’il vous plaît. Impossible n’est pas slovaque.

L’Allemagne, un problème de viseur. L’Allemagne monte progressivement en puissance dans cet Euro. Contre l’Irlande du Nord, les Allemands ont outrageusement dominé la partie, mais ils ont manqué cruellement de réalisme. Un problème récurrent : lors des deux derniers matches, un seul des 44 tirs (oui, oui !) tentés par l’Allemagne a fait mouche. Si elle règle ses problèmes de réalisme, la Mannschaft pourrait faire très, très, très mal.

Hamsik, la crête au sommet. Sa crête improbable le distingue de ses coéquipiers. Mais Marek Hamsik, ce n’est pas qu’un look, c’est aussi un sacré footballeur. Le milieu offensif slovaque est impliqué dans 4 buts lors de ses quatre derniers matches en compétition officielle avec sa sélection. Un vrai crack, Marek.

Le coffre-fort allemand. Hamsik ne sera pas de trop pour espérer battre l’Allemagne. Car depuis le début de la compétition, la Mannschaft n’a toujours pas encaissé de but. Elle est la seule équipe dans ce cas avec la Pologne. En même temps, quand on a dans les buts un mur nommé Neuer, c’est tout de suite plus facile.

L’Allemagne ne partage pas. On l’a encore vu contre l’Irlande du Nord : avec son jeu de passes, l’Allemagne peut rendre fou n’importe quel adversaire. Avec 71,9% de possession de balle, les champions du monde possèdent même le meilleur pourcentage de cet Euro. La Mannschaft, c’est plus fort que la Roja.