Euro 2016 : cette fois, Samuel Umtiti a mis fin au débat

  • A
  • A
Euro 2016 : cette fois, Samuel Umtiti a mis fin au débat
Quelle sérénité de la part de "Big Sam" !@ Boris Horvat / AFP
Partagez sur :

INDISCUTABLE - La performance du défenseur des Bleus contre l'Allemagne a mis tout le monde d'accord.

Deux rencontres, et déjà indispensable. Le rêve éveillé de Samuel Umtiti à l'Euro 2016 va continuer. Auteur d'une performance plus que solide lors de la magnifique victoire des Bleus contre la Mannschaft (2-0), jeudi, le futur défenseur du FC Barcelone a confirmé que sa place de titulaire chez les Bleus était désormais indiscutable. Et que celle de Rami, par conséquent, était sur le banc.

Deschamps avait bien raison. Après une titularisation en demi-teinte contre l'Islande, Didier Deschamps avait pris le pari de titulariser à nouveau le défenseur de 22 ans contre l'Allemagne. Bien lui en a pris. Autoritaire dans les duels, serein dans son positionnement, Umtiti a complètement éteint les attaquants de la Mannschaft, jeudi au Stade Vélodrome. Il s'est même libéré dans la relance, l'une de ses qualités premières sur laquelle "DD" comptait énormément. En résumé, "Big Sam" a bien porté son surnom.



Thuram est déjà fan. La performance d'Umtiti en a convaincu plus d'un. Même le grand Lilian Thuram a été bluffé et l'a fait savoir. De son côté, le principal intéressé ne semble pas plus impressionné que cela. Mature à la fin du match, il a simplement indiqué s'être "bien senti". "J’ai essayé d’être serein encore une fois, de jouer sur mes qualités comme je sais le faire en club. Jouer à côté de ces joueurs, c’est pas très compliqué, donc on s’adapte forcément", a-t-il ajouté, humble. 

Une finale en apothéose ? Le joueur de l'OL, qui doit être transféré au Barça à l'issue de l'Euro, a sans aucun doute validé sa place de titulaire pour la finale de dimanche face au Portugal aux dépens d'Adil Rami. Associée à un Laurent Koscielny irréprochable, la charnière centrale présente des assurances que l'on n'imaginait pas si importantes il y a quelques semaines. Et dire que Samuel Umtiti ne doit sa place dans les 23 qu'au forfait de Jérémy Mathieu…