Euro 2016 : Bonne nouvelle, l'Allemagne est moins forte qu'au Mondial 2014

  • A
  • A
Euro 2016 : Bonne nouvelle, l'Allemagne est moins forte qu'au Mondial 2014
Mario Gomez s'est blessé contre l'Italie. Il est forfait pour la fin de la compétition. @ PATRIK STOLLARZ / AFP
Partagez sur :

La France affrontera l’Allemagne en demi-finale de l’Euro, jeudi à Marseille. Et on a une bonne nouvelle...

Jamais depuis la Coupe du monde 1958 la France n’a réussi à battre l’Allemagne dans un tournoi majeur. A la simple évocation de ce duel fratricide entre les deux nations, les images douloureuses de 1982 remontent à la surface. Plus récemment, on se souvient des larmes d’Antoine Griezmann après la défaite en quarts de finale de la dernière Coupe du monde.

>> Deux ans après le Mondial 2014, les Bleus retrouvent la Mannschaft. Et bonne nouvelle pour les joueurs de Didier Deschamps, cette équipe allemande est moins performante que celle du Brésil. On vous explique pourquoi.

Trois absences de taille. Le quart de finale contre l’Italie a laissé des traces dans les rangs allemands, samedi soir. Le milieu de terrain Sami Khedira et l’avant-centre Mario Gomez sont forfaits pour le reste de l’Euro. Pire, Mats Hummels, le taulier de la défense de la Mannschaft a écopé d’un deuxième carton jaune depuis le début de l’Euro, synonyme de suspension pour la demi-finale. C’est lui qui avait marqué contre la France il y a deux ans.

Müller n’y arrive pas. Si les joueurs de Joachim Löw sont toujours aussi costauds derrière, ils semblent un peu moins à l’aise dans la finition. Un homme symbolise parfaitement ces problèmes d’efficacité : Thomas Müller. L’attaquant du Bayern Munich n’a toujours pas marqué le moindre but depuis le début de l’Euro – il n’en a d’ailleurs jamais marqué un lors des précédents championnats d’Europe. Il y a deux ans, Thomas Müller avait inscrit 5 buts et délivré 3 passes décisives. 

Apres-son-echec-face-a-l-Italie-Thomas-Mueller-ne-veut-plus-tirer-les-penalties

"On ne peut pas se permettre de rater autant d’occasions", expliquait la semaine dernière le sélectionneur allemand. Et ce n’est pas le forfait de Mario Gomez ne devrait pas le rassurer. 

Pas la même âme sans Philipp. Depuis leur titre mondial il y a deux ans, l’Allemagne a aussi perdu son capitaine emblématique Philipp Lahm. Il a choisi de prendre sa retraite internationale après ce succès, à la manière de Gerd Müller en 1974. Et sans ses déboulées sur le côté gauche, la Mannschaft n’est plus la même. Le jeune Jonas Hector réalise pour le moment un bon Euro mais il souffre forcément de la comparaison avec son prédécesseur.