Euro 2016 : à quoi va ressembler la liste de l'équipe de France ?

  • A
  • A
Euro 2016 : à quoi va ressembler la liste de l'équipe de France ?
Didier Deschamps, au centre, avec (de gauche à droite) Patrice Evra, Paul Pogba, Kinglsey Coman et Raphaël Varane. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

A la veille de l'annonce des 23 heureux élus, la pression monte pour les joueurs. 

Ils vont trépigner d'impatience devant leur poste de télévision, jeudi soir. Après de longs mois de préparation et de matches amicaux, Didier Deschamps va mettre fin à un long suspense et annoncer la liste des joueurs retenus pour l'Euro 2016, au journal de 20h de TF1. Les choix du sélectionneur de l'équipe de France seront ensuite analysés et scrutés dans tous les sens, à un mois du match d'ouverture contre la Roumanie, le 10 juin prochain au Stade de France. Mais à quoi pourrait ressembler la liste des Bleus ? Europe 1 fait le point sur les choix qui s'offrent à Didier Deschamps.

  • Ils sont assurés d'y être :

Le sélectionneur de l'équipe de France peut d'ores et déjà s'appuyer un noyau dur d'une quinzaine de joueurs, pratiquement assurés d'être convoqués en juin prochain. Chez les gardiens de but, le capitaine Hugo Lloris sera titulaire, devant son habituel doublure Steve Mandanda, élu meilleur gardien de la saison en Ligue 1. En défense, Koscielny et Varane occuperont deux des postes de la charnière centrale, alors qu'Evra et Sagna ont eux aussi leur billet déjà composté.

Au milieu de terrain, Matuidi, Pogba et Diarra n'ont aucun souci à se faire. Pas plus que N'Golo Kanté, le récent champion d'Angleterre avec Leicester et épatant pour ses premières sélections aux Pays-Bas et contre la Russie. Enfin, Moussa Sissoko, toujours appelé par Deschamps, devrait une nouvelle fois être convoqué.

Dans le secteur offensif, les festivals de buts contre les Pays-Bas (3-2) et la Russie (4-2) lors des deux derniers matches amicaux ont donné des assurances à "DD". Même s'il n'est plus titulaire à Arsenal, Giroud sera de la partie. Le "Gunner" sera épaulé par Griezmann, en feu avec l'Atlético, et par Payet, élu dans l'équipe type de Premier League. Enfin, les deux pépites du foot français, Martial et Coman, ont eux aussi leur place (pratiquement) assurée.

  • Ils sont en ballotage favorable :

Au poste de troisième gardien, le Rennais Benoît Costil part avec une longueur d'avance sur la concurrence. Tout comme le Lyonnais Christophe Jallet au poste d'arrière droit remplaçant. Toujours en défense, Jérémy Mathieu, le défenseur central du FC Barcelone, a refoulé les pelouses après une longue blessure et pourrait intégrer in extremis la liste des 23.

Eliaquim Mangala, le joueur de Manchester City, pourrait lui profiter des déboires de Mamadou Sakho, suspendu à titre conservatoire pour suspicion de dopage. Enfin, le poste de deuxième attaquant de pointe devrait revenir logiquement à André-Pierre Gignac, le goleador des "Tigres".

  • Ils vont devoir batailler :

Alphonse Aréola (Villareal) et Stéphane Ruffier (Saint-Etienne), déjà convoqués en équipe de France, pourraient cependant eux aussi occuper le poste de troisième gardien. Mais pas sûr qu'ils réussissent à convaincre Didier Deschamps à temps. Même chose pour Lucas Digne, le latéral gauche de l'AS Roma, très décevant contre la Russie. Enfin, Yohan Cabaye, blessé lors des deux dernières rencontres, pourrait lui prendre une place au milieu de terrain.

  • Ils espèrent en être :

En attaque, plusieurs joueurs ont réalisé d'excellentes saisons mais sont loin d'être assurés de jouer l'Euro. On pense bien évidemment à Hatem Ben Arfa, énorme avec Nice mais pas convoqué par Deschamps lors du dernier rassemblement. Même constat pour Kévin Gameiro, le buteur du FC Séville, finaliste de la Ligue Europa et en grande forme, et pour Alexandre Lacazette, de retour à son meilleur niveau avec Lyon. En somme, des problèmes de riches pour Didier  Deschamps.

  • Ils veulent créer la surprise :

Au final, il ne devrait pas y avoir de grosses surprises dans la liste de "DD". A moins que l'ancien coach de l'OM ne décide d'injecter du sang neuf en défense, un secteur en grande difficulté ces derniers mois. Les Lillois Djibril Sidibé (à gauche) et Sébastien Corchia (à droite) pourraient ainsi profiter du manque de concurrence chez les latéraux pour intégrer in extremis la liste des 23. En défense centrale, le Lyonnais Samuel Umtiti, très bon cette saison, pourrait lui aussi s'y faufiler. Enfin, le meilleur espoir de la saison de Ligue 1, l'ailier de Rennes Ousmane Dembélé, peut-il créer la surprise ? Rien n'est moins sûr.