Pourquoi Balotelli a enlevé son maillot

  • A
  • A
Pourquoi Balotelli a enlevé son maillot
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - Mario Balotelli a exhibé ses muscles après son deuxième but contre l'Allemagne.

Après un caviar de son coéquipier Montolivo, Mario Balotelli file au but et décoche une praline pour son doublé. On est à la 36e minute de la demi-finale de l'Euro face à l'Allemagne. La suite, c'est un geste qui restera gravé dans les annales du football. Il enlève son maillot, gonfle ses muscles et fige son regard. Mais pourquoi ce besoin irrésistible d'enlever son maillot? Pourquoi ôter le haut alors même que le règlement l'interdit ?

Parce qu'il voulait montrer ses muscles

A peine 21 ans mais déjà un ego surdimensionné. A chaque conférence de presse, il amuse les journalistes, parle souvent à la troisième personne et s'envoie des fleurs à tout bout de champ. "Je pourrais être Peter Pan parce que je fais les choses à ma façon et que je suis très libre", avait-il déclaré en toute modestie avant le quart de finale contre l'Angleterre. Alors sur le terrain, ce "Alain Delon" du foot italien trouve des solutions pour braquer les projecteurs sur lui. Jeudi soir, il atteint le sommet de son ego. Il enlève son maillot violemment, bombe son torse et fait ressortir ses pectoraux saillants, tel un boxeur sur le ring.

Balotelli marque et enlève son maillot (à partir de 2'20) :

"Sur le premier but, il montre son numéro (le 9) pour bien signifier que c'est bien lui qui a marqué", insiste Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine. "Avant, les joueurs se dirigeaient vers les supporters pour célébrer le collectif. Aujourd'hui, ils ne s'effacent plus derrière le maillot national". Et de poursuivre : "le foot est un sport collectif mais les individus veulent affirmer leurs positions en tant qu'individu". Balotelli l'a visiblement très bien intégré.

Parce qu'il avait un message à faire passer

Balotelli-2
Mario Balotelli s'est exprimé sur son geste après  la rencontre. "Sur le second but, pas besoin d'expliquer, il vous suffit de regarder". Du "Super Mario" pur jus, énigmatique. "Il se met dans une position de Tarzan sauvage pour se moquer, avec ironie, des attaques racistes dont il est souvent l'objet", avance également Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine. Au début de l'Euro, il avait été pris à partie par les supporters croates qui lui avaient même lancé des bananes.

Parce que c'est un provocateur

"Super Mario" est habitué à voir son nom à la Une des journaux. Entre deux matches de foot, l'attaquant de Manchester City trouve toujours un moyen d'attirer les paparazzi des tabloïds anglais. Quand il ne fracasse pas une voiture, il sort jusqu'à six heures du matin les veilles de match. La plus belle de l'année : le jour où il a mis le feu à sa propre maison en tirant des feux d'artifice. La presse se déchaîne pendant plusieurs jours. Le week-end suivant, "Balo" marque, soulève son maillot pour dévoiler un message : "why always me ?". Jeudi soir contre l'Allemagne, Balotelli a fait du Balotelli. Encore et toujours.

Balotelli-3

Enlever son maillot est pourtant passible d'un carton jaune depuis une règle édictée par la FIFA le 28 février 2004. "Dans l'absolu, c'est vrai que les cartons jaunes et rouges devraient être réservés à des fautes grossières", concède Bruno Derrien, ancient arbitre international. Mais là aussi, ça serait mal connaître le bonhomme. L'interdit, Balotelli ne connaît pas.