Platini : punir Nasri mais pas trop

  • A
  • A
Platini : punir Nasri mais pas trop
@ MAXPPP
Partagez sur :

EURO - Le président de l'UEFA estime qu'une suspension de deux ans serait "honteuse".

Jamais avare de bons mots quand il s'agit de commenter l'actualité de l'équipe de France, le président de l'UEFA Michel Platini est revenu, samedi, sur les sanctions à prononcer contre Samir Nasri, qui a proféré plusieurs insultes à l'encontre de journalistes lors de l'Euro, d'abord sur le terrain, face à l'Angleterre (1-1), puis en zone mixte, après le quart de finale contre l'Espagne (0-2). "Si j'avais été suspendu à chaque fois que j'ai insulté un journaliste, je n'aurais pas eu beaucoup de sélections", a souri l'ancien n°10 des Bleus.

"Il mérite quelque chose"

Alors, sanctionner Nasri pour ses écarts de langage, oui. Mais le suspendre pendant une longue durée, certainement pas. "Il mérite quelque chose", a déclaré Platini, qui a ajouté : "j'ai entendu parler de deux ans de suspension, ce serait ridicule et honteux". Le comité exécutif de la Fédération française de football (FFF) se réunira mardi à Paris pour examiner le cas du joueur de Manchester City et décider de l'ouverture éventuelle d'une procédure disciplinaire. Les cas d'Hatem Ben Arfa, Jérémy Ménez et Yann M'vila seront également évoqués lors de cette réunion.

Pour avoir insulté son sélectionneur Raymond Domenech dans le vestiaire lors de la Coupe du monde 2010, Nicolas Anelka avait écopé de 18 matches de suspension, soit l'équivalent de deux ans de compétition environ, ce qui avait signifié la fin de sa carrière internationale. Nasri devrait échapper à une sanction d'une telle ampleur, d'autant qu'il a présenté ses "sincères excuses"...