Pays-Bas-Allemagne, rivalité exacerbée

  • A
  • A
Pays-Bas-Allemagne, rivalité exacerbée
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - L'affiche du groupe B, qui a lieu mercredi soir, oppose deux "ennemis intimes".

C'est la semaine des rivalités historiques à l'Euro. Après France-Angleterre, lundi, et Pologne-Russie, mardi, c'est Allemagne-Pays-Bas qui est à l'affiche, mercredi. Comme la Pologne et le Russie, les deux nations restent très marquées par leur passé pendant la Seconde guerre mondiale, période durant laquelle l'Allemagne nazie a occupé les Pays-Bas. Mais, à la différence de l'antagonisme France-Angleterre ou Pologne-Russie, la rivalité entre l'Allemagne et les Pays-Bas s'est nourrie de grands rendez-vous en phase finale.

Van Hanegem : "je les hais"

Le plus ancien rendez-vous est aussi le plus fort. En 1974, en finale de la Coupe du monde, l'Allemagne de l'Ouest prend le dessus sur les Pays-Bas de Johan Cruyff et Johan Neeskens. Le "football total" représenté par les Oranje de l'époque se heurte au réalisme de Franz Beckenbauer et sa bande. Et la défaite 2-1 ouvre les cicatrices du passé. Win van Hanegem, titulaire en finale au milieu, avouait ainsi à la sortie du terrain : "Ils (les nazis) ont tué mon père, ma sœur et deux de mes frères. Tout cela m'angoisse. Je les hais."

Les Pays-Bas s'inclinent face à l'Allemagne :

Six ans plus tard, au premier tour de l'Euro 1980, la RFA s'impose à nouveau aux dépens des Pays-Bas (3-2) avec un triplé de Klaus Allofs et de multiples coups de sifflet pour l'arbitre français Robert Wurz. Huit ans plus tard, c'est cette fois en demi-finales que les deux nations se retrouvent. Les Pays-Bas prennent leur revanche et s'imposent 2-1 avec des buts de Marco van Basten et Ronald Koeman. Le défenseur, qui porte alors les couleurs du PSV Eindhoven, récupère le maillot de l'Allemand Olaf Thon et mime de s'essuyer le derrière avec. Classe.

Les crachats de Rijkaard

Classe aussi, la sortie du terrain des deux stars Rudi Völler et Frank Rijkaard en huitièmes de finale de la Coupe du monde 1990, en Italie. Le Néerlandais crache à plusieurs reprises sur son adversaire allemand et les deux joueurs sont exclus. Et, une fois de plus, c'est la RFA, future championne du monde, qui passe, sur le score de 2-1.

Rijkaard crache sur Völler :

Depuis, les deux nations se sont encore affrontées à deux reprises en phase finale, à l'Euro 1992 (victoire des Pays-Bas 3-1 au premier tour) et à l'Euro 2004 (match nul 1-1). Les débats étaient certes moins passionnés mais ces matches ont entretenu la rivalité. "Les matches, notamment lors de tournois, sont légendaires, de grands matches, dont certains figurent probablement parmi les plus intéressants de ces 20 ou 30 dernières années", a déclaré le sélectionneur allemand Joachim Löw. Celui de cette année ne devrait pas déroger à la règle.

Les Oranje sous pression

Les Pays-Bas ont une revanche à prendre. Le 15 octobre dernier, ils ont été dépassés par la NationalMannschaft à Hambourg, en match amical (0-3). Et, battus pour leur entrée en lice face au Danemark, les Oranje et Arjen Robben, la star du Bayern Munich, joueront déjà leur tête dans la compétition. Ça promet...