Nasri ne "regrette pas" son "ta gueule"

  • A
  • A
Nasri ne "regrette pas" son "ta gueule"
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - Le milieu de terrain des Bleus est revenu sur son geste au micro d'Europe 1.

Interrogé au micro d'Europe 1, plus de deux heures après la fin de la rencontre face à l'Angleterre (1-1), lundi soir, à Donetsk, Samir Nasri n'a pas hésité une seule seconde au moment d'identifier le destinataire de son geste (un doigt sur la bouche assorti d'un "ferme ta gueule !") qui a suivi son but : "le journal L'Equipe". "Non, je ne le regrette pas", a précisé le joueur de Manchester City. "Parfois, il y a des réactions d'humeur qu'un joueur peut avoir, c'est comme ça."

Nasri ne "regrette pas" son geste :

Pour expliquer ce geste plein d'orgueil, Nasri explique en avoir eu assez des critiques qui l'ont visé ces derniers temps. "Je ne lis pas les journaux mais quand ma famille lit les journaux et que tous les jours, c'est la même chose", a soupiré l'ancien Marseillais. "Cette année, ma mère a été souffrante, lorsqu'elle lit que son fils ne doit pas jouer, qu'il ne doit pas jouer, qu'il est bidon, que son fils il est ci, que son club ne le veut pas, vous savez c'est un peu délicat à gérer. c'était une réponse de ma part, peut-être qu'elle a été maladroite, voilà, je suis un homme et, de temps en temps, j'ai des réactions d'humeur."

"Nasri, c'est pour lundi ?"

Samedi, le quotidien L'Equipe avait consacré un long article sur la place du Citizen en équipe de France titré : "Nasri, c'est pour lundi ?" "Nasri n’a pas l’influence escomptée, il ne pèse pas assez sur le jeu, le ralentit, avec une tendance à trop porter le ballon", pouvait-on lire. Vincent Duluc, qui suit les Bleus lors de cet Euro, a tenu à dédramatiser.

"Samir Nasri est traité de la même manière par tous les journaux. Il y a unanimité dans la presse et dans les débats, mais on va dire que la puissance de feu traditionnelle de L'Equipe nous donne un écho particulier", a-t-il déclaré avant de conclure : "ça ne reste que l'histoire d'un but dans un match nul, on n'est pas non plus en finale de la Coupe du monde." Ni en finale de l'Euro.