Nasri, deux ans sans voir les Bleus ?

  • A
  • A
Nasri, deux ans sans voir les Bleus ?
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - La FFF pourrait réagir après les écarts de certains joueurs.

Après les dérapages, les sanctions ? La Fédération française de football envisage de prendre des mesures disciplinaires à l'égard des joueurs dont le comportement a été pointé du doigt pendant l'Euro en Ukraine et en Pologne, selon le journal L'Equipe. Dans le collimateur des instances du foot français : Samir Nasri principalement, mais aussi Jérémy Menez, Yann M'Vila et Hatem Ben Arfa.

La jurisprudence Anelka

Samir Nasri, qui s'était fait remarquer dès le premier match face à l'Angleterre le 11 juin en célébrant son but par une insulte, risque gros. Le joueur de Manchester City, qui a par ailleurs violemment pris à partie un journaliste après l'élimination des Bleus, samedi soir, pourrait voir s’appliquer la "jurisprudence Anelka" et risque deux ans de suspension. En 2010, pour des mots similaires, ce dernier avait écopé de 18 matches de suspension, soit environ deux ans de compétition avec les Bleus. Une telle sanction pourrait priver Samir Nasri de la prochaine Coupe du monde, organisée au Brésil en 2014.

Pour les autres joueurs visés, la sanction pourrait aller de la simple amende à quelques matches de suspension. Hatem Ben Arfa se voit reprocher son accrochage avec Laurent Blanc après le match face à la Suède et Jérémy Ménez des mots déplacés envers Hugo Lloris lors du quart de finale perdu face à l'Espagne. Quant à Yann M'Vila, c’est son attitude boudeuse lors de son remplacement durant ce même quart de finale qui est pointée du doigt.

Nasri-Blanc

Une décision sera prise mardi prochain

Lors de sa dernière conférence de presse en Ukraine, le sélectionneur Laurent Blanc avait annoncé la nécessité d’une remise à plat après la compétition. "Je crois qu'il faudra faire l'analyse de cet Euro", avait indiqué le sélectionneur, légèrement agacé. "Et vous verrez ce qui se passera par la suite".  

Le sélectionneur sera entendu mardi prochain par le Comité exécutif de la FFF. C’est à moment que sera prise la décision d’enclencher, ou non, une procédure disciplinaire à l’encontre des mutins de Donetsk.