Les sponsors des Bleus sur les dents

  • A
  • A
Les sponsors des Bleus sur les dents
Noël Le Graët, le président de la FFF pourrait mettre la main à la poche pour rembourser les partenaires des Bleus après la piètre prestation de l'Equipe de France.@ Reuters
Partagez sur :

La débâcle ukrainienne pourrait coûter cher à la fédération française de football.

Ils dépensent des millions pour utiliser l’image des Bleus. Les sponsors de l’équipe de France de football pourraient bien demander à la Fédération française de football de rembourser une partie de sommes qu’ils ont versées après la débâcle de cet Euro.

La cote d’amour des Bleus prise en compte

Depuis le fiasco de la Coupe du monde 2010, la FFF a en effet instauré une variable de 20% dans les contrats qu’elle signe avec les partenaires des Bleus. Cette variable repose sur la cote de popularité des Bleus, mesurée par un sondage mensuel. Les résultats de la prochaine enquête seront connus dans une quinzaine de jours.

Si la note des Bleus est inférieure à 5 sur 10, la FFF devra faire un chèque aux partenaires des Bleus, à savoir PMU, SFR ou Nike. Selon le journal L'Equipe, les sponsors des Bleus pourraient économiser, au total, 750.000 euros.

Après l’épisode du bus de Knysna, les instances du foot français avaient dû verser 4,5 millions d’euros aux sponsors. Avant l’Euro, la note des Bleus atteignait 7,4 sur 10. Mais c’était avant les multiples dérapages de Samir Nasri, Hatem Ben Arfa, Jérémy Ménez ou Yann M’Vila.

"Vite recadrer les choses"

Avant même la publication de ce baromètre, certains sponsors sont montés au créneau pour dénoncer le comportement des Bleus en Ukraine. Le PMU s’est par exemple empressé d’exprimer son mécontentement auprès la fédération : "On leur a dit qu’on n’était pas content du tout et qu’il fallait vite recadrer les choses", a ainsi confié un responsable à Europe 1. La FFF sait ce qu’il lui reste à faire.