Le Graët loue l'état d'esprit des Bleus

  • A
  • A
Le Graët loue l'état d'esprit des Bleus
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - Le président de la Fédération est satisfait de l'état d'esprit de l'équipe de France.

Noël Le Graët, seul président de fédération parmi les seize pays présents à l'Euro à suivre son équipe en permanence, a rendu hommage mercredi à l'état d'esprit des joueurs de l'équipe de France. Il a également défendu Samir Nasri, au cœur d'une polémique après France-Angleterre.

"Ils sont super attachants et sont très attachés à l'équipe de France", a déclaré le "boss" de la FFF, qui s'est efforcé depuis son arrivée au pouvoir l'an dernier de redorer le blason des Bleus, terni aux yeux de l'opinion publique par le fiasco de la Coupe du monde 2010.

Nasri a eu "une réaction inadaptée"

Nasri
"Je dis souvent qu'ils seraient venus à pied" en sélection, a-t-il ajouté devant les journalistes, en estimant important d'être aux côtés des joueurs. "Je ne suis pas là pour les surveiller, mais ils peuvent compter sur moi s'il y a un incident".

Noël Le Graët est aussi revenu sur l'attitude de Samir Nasri juste après son but égalisateur lundi contre l'Angleterre (1-1). L'attaquant de Manchester City avait d'un geste intimé le silence à ses détracteurs et proféré une insulte.

>>> A LIRE : Nasri crée la polémique

"Je lui ai parlé et je l'ai d'abord félicité pour son grand match. C'est un garçon sensible qui a eu une réaction inadaptée. Il pouvait avoir une rancœur, mais cela prouve qu'il est attentif à ce qui se dit sur lui", a-t-il déclaré, en précisant qu'aucune sanction ne serait prise contre le joueur.

L’objectif des quarts

"L'heure de vérité, c'est vendredi soir. La priorité, c'est ce qui doit être fait entre aujourd'hui et mardi prochain", a dit le président de la Fédération. Le président de la FFF a jugé que la France devait au minimum se qualifier pour les quarts de finale, un objectif partagé par le sélectionneur.