La Grèce s'accroche à l'Euro

  • A
  • A
La Grèce s'accroche à l'Euro
La Russie s'imaginait déjà championne d'Europe : elle ne sera même pas en quarts de finale. La faute aux Grecs, toujours aussi imprévisibles...@ Reuters
Partagez sur :

EURO - Championne en 2004, elle a encore déjoué les pronostics en passant en quarts de finale.

De 2004 à 2012, l'équipe de Grèce n'a gardé que trois survivants, mais elle n'a pas changé pour autant. Improbables champions d'Europe il y a huit ans, les Grecs ont encore pris à contre-pied la planète foot en se qualifiant pour les quarts de finale de l'Euro 2012 samedi soir, en  battant les Russes (1-0).

Leur groupe A n'était certes pas le plus inaccessible, mais face à la Pologne, pays co-organisateur, à la République Tchèque, toujours dangereuse, et à la Russie, si impressionnante il y a dix jours lors de leur victoire (4-1) sur les Tchèques, on ne donnait pas cher de leur peau.

Mais samedi, les Grecs ont éteint les Russes et gagné (1-0), comme à leur plus belles heures (c'était leur score en quarts, demi et finale en 2004), grâce au capitaine Giorgios Karagounis, 35 ans et déjà là il y a huit ans.

Karagounis marque le seul but du match (à partir de 1'42) :

La Pologne sans victoire

Dans le même temps, la République Tchèque dominait la Pologne sur le même score (1-0) et termine donc première du groupe A, juste devant la Grèce. La Russie termine troisième et sort du tournoi de façon très prématurée. Quant à la Pologne, incapable de s'imposer à domicile (deux nuls, une défaite), elle échoue à la dernière place.

La Grèce et la République Tchèque connaîtront leur adversaire en quarts de finale dimanche soir, à l'issue des deux derniers matches du groupe B où toutes les équipes (Allemagne, Portugal, Danemark, Pays-Bas) peuvent encore espérer se qualifier.

>>> A VOIR : Le classement final du groupe A