L'Espagne s'est fait une belle frayeur

  • A
  • A
L'Espagne s'est fait une belle frayeur
@ DR
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - Les journaux reviennent sur la qualification difficile des Espagnols.

Un mot revient à la Une de tous les journaux espagnols après la qualification compliquée de la Roja pour les quarts de finale : "souffrance". "Premiers mais quelle frayeur", titre de son côté le quotidien As. "Leaders", a préféré retenir El Mundo Deportivo, sans pour autant oublier de décrire dans ses pages intérieures les difficultés de la sélection nationale pour venir à bout de la Croatie (1-0), lundi soir à Gdansk.

"Saint Iker d'Espagne"

Marca
"Pour être champion, il faut souffrir", a résumé également à sa Une le quotidien Marca. Sur son site internet, le même quotidien a trouvé la formule parfaite : "nous avons souffert comme jamais mais nous gagnons comme toujours". A l'instar de la France qui reste sur 23 matches sans défaite, la Roja est également sur une très belle série (16 victoires et un match nul). Mais contrairement à ce que les amateurs de foot pourraient croire, les hommes de Vincente del Bosque gagnent rarement largement. Comme lors de la Coupe du monde 2010 où les Espagnols s'étaient imposés sur le même score (1-0) des huitièmes à la finale, ils ont battu la Croatie de justesse, lundi soir.

Si l'Espagne jouera les quarts de finale, samedi prochain à Donetsk (contre le deuxième du groupe D), elle peut dire un grand merci à son gardien de but, Iker Casillas. Surnommé une nouvelle fois "Saint Iker" par la presse espagnole, le portier du Real Madrid a sauvé les siens, notamment sur la grosse occasion de Ratikic, en deuxième période. Moins à l'aise qu’en Afrique du Sud, la Roja devra compter sur son capitaine de gardien pour aller plus loin dans la compétition.

>>> Retrouver ici le classement final du Groupe C