Cassano, le dérapage anti-gays

  • A
  • A
Cassano, le dérapage anti-gays
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - L'attaquant italien s'est fait remarquer mardi par une remarque sur les homosexuels.

Antonio Cassano est de retour. Sur le terrain, mais aussi en dehors. Plutôt brillant, samedi dernier, lors du match nul entre l'Italie et l'Espagne (1-1), l'attaquant de l'AC Milan s'est fait remarquer, mardi, en conférence de presse. Interrogé sur la possibilité qu'il y ait dans la Squadra Azzurra deux joueurs homosexuels et deux "métrosexuels", selon Cecchi Paone, une vedette de la télévision italienne, Cassano a répondu avec sa gouaille habituelle. "C'est quoi un métrosexuel ?", s'est-il d'abord interrogé, avant de poursuivre: "S'il y a des "pédés" (le terme italien de "frocio"), c'est leur problème, j'espère qu'il n'y en a pas dans l'équipe nationale. Mais s'ils sont "pédés", c'est leur affaire, Y en a-t-il ? Je ne sais pas." Le tout dit avec le sourire...

Cassano espère qu'il "n'y a pas de pédés" :

Cette sortie a suscité l'indignation parmi les associations de défense des droits des homosexuels. "Cassano dit des "cassanate" (néologisme signifiant "stupidités") sur les gays en faisant preuve d'arrogance et d'irresponsabilité", a déclaré dans un communiqué le porte-parole de Gay Centre, Fabrizio Marrazzo. "Mélanger sport et homophobie apporte un dangereux message, surtout chez les jeunes. (...) Il mériterait au moins un carton jaune, si ce n'est l'exclusion de l'Euro."

"L'homophobie n'est pas un sentiment qui m'anime"

Mardi soir, Cassano a anticipé toute idée de sanction en présentant ses excuses pour ses propos. "Je suis sincèrement désolé que mes propos aient soulevé la controverse et les protestations d'associations des droits homosexuels", a regretté Cassano. "L'homophobie n'est pas un sentiment qui m'anime, je n'ai voulu offenser personne et ne voulais certainement pas remettre en question le fait de vivre librement sa sexualité chez qui que ce soit. J'ai juste dit que ce n'était pas mon problème. Je ne me permets pas de juger les autres, chacun mérite le respect." Cassano devrait être à nouveau titulaire à la pointe de l'attaque italienne, jeudi, à Poznan, face à la Croatie.