Bleus : Kircha moins luxe que Knysna

  • A
  • A
Bleus : Kircha moins luxe que Knysna
Pour l'Euro 2012, les Bleus ont choisi le Kircha Training Center en Ukraine, un complexe bien différent du Pezula Resort de Knysna, en Afrique du Sud.@ Europe1/Reuters
Partagez sur :

Ils ont établi leurs quartiers en Ukraine pour l’Euro 2012. Rien à voir avec l'Afrique du Sud.

Deux ans après le luxe et la démesure du Pezula Resort à Knysna en Afrique du Sud, l'équipe de France a délaissé la vie de palace pour établir, à partir de mercredi, son camp de base de l'Euro 2012 à Kircha en Ukraine, le centre d'entraînement ultra moderne du Shakhtar Donetsk. Europe1.fr a joué au jeu des 5 différences entre les deux camps de base choisis par le staff des Bleus.

L’hébergement. L’équipe de France de football a opté cette fois pour un centre d'entraînement ultra moderne, celui du Shakhtar Donetsk, un club ukrainien vainqueur en 2009 de la Coupe de l’UEFA. Ce centre, qui possède tous les outils nécessaires à une préparation optimale, est considéré par le staff des Bleus comme un "Clairefontaine ukrainien".

>>> A LIRE : Les Bleus sont arrivés en Ukraine

Lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, les Bleus avaient opté pour un palace. Ils étaient logés à Knysna, au sud du pays, dans le luxueux hôtel cinq étoiles, le Pezula Resort, considéré comme l’un des plus beaux hôtels du monde. S’étendant sur un complexe de plus de 1.000 hectares, il était notamment doté d’un somptueux parcours de golf.

La situation géographique. Situé en Ukraine, à 17 km du centre-ville de Donetsk, le Kircha Training Center s’étend sur 43 hectares de verdure, le long de la rivière Kalmious. Les joueurs de Laurent Blanc, qui joueront leurs matches de poules à Donetsk et à Kiev seront donc logés à "domicile" en Ukraine pour le premier tour.

06.06_montage_decor_hotels_

Situé à l'entrée de l'estuaire de Knysna sur le littoral de la province du Cap, le Pezula Resort Hotel offrait une vie imprenable sur l’océan Indien. Le camp de base des Bleus,installé entre les villes du Cap et de Port Elizabeth, était toutefois à 500 kilomètres du stade le plus proche des rencontres des Bleus.

Les chambres. Au Kircha Training Center, les Bleus seront logés dans des chambres individuelles de taille moyenne à la décoration sobre mais au confort largement suffisant pour les joueurs. Les lits seront juste changés, pour être plus longs.

A Knysna, les chambres des Bleus étaient très spacieuses et comportaient notamment des salles de bain en marbre. Au Pezula Resort Hotel, le prix minimum d’une chambre pour s’élevait à 590 euros minimum la nuit. Des tarifs de luxe qui avaient permis à la sélection de Raymond Domenech de ramener d’Afrique du Sud le titre de "sélection la plus dépensière" pour son hébergement.

06.06_montage-kchambre-kirc

Les installations sportives. Kircha possède huit terrains d'entraînements en herbe, dont un couvert et un en pelouse synthétique. En cas de pépin phsyique, les Bleus pourront compter sur un centre médical dernier cri doté de tous les équipements tels que la radiographie ou l’échographie notamment.

A Knysna, les Bleus disposaient d'un terrain d'entraînement propice aux séances huis clos, situé au coeur d'une forêt, protégée par des barbelés électriques.

Les loisirs. Le centre de Kircha propose à ses occupants plusieurs activités propices à la récupération comme la piscine ou le spa. Un large espace détente est aménagé au dernier étage du bâtiment consacré à l’hébergement avec bar, billards, tables de jeux et de ping-pong.

Le Pezula Hôtel, comme tout palace, ne manquait pas d’atouts pour séduire ses clients, sportifs ou non. Outre sa classique salle de sport, le Pezula Resort était équipé de plusieurs restaurants, d'un spa, d'une piscine intérieure chauffée, d'un hamman et d'une salle pour faire des UV.

06.06_montage-sauna

En définitive, s’ils ont fait pour l’euro 2012 le choix de la fonctionnalité au détriment du bling-bling, les membres du staff des Bleus n'ont rien perdu au change. Ils ont même tiré le gros lot car le repaire du Shakhtar est considéré par les officiels de l'UEFA comme le camp de base le plus perfectionné de l'Euro. Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, ne tarit pas d’éloges à son sujet. C’est, selon lui, un "un lieu exceptionnel".