Blanc sur Nasri : "ça ne m'intéresse pas"

  • A
  • A
Blanc sur Nasri : "ça ne m'intéresse pas"
@ REUTERS
Partagez sur :

EURO - Le sélectionneur des Bleus s'est agacé de l'insistance des journalistes, mardi.

Interrogé à l'issue de la rencontre, lundi soir, dans les couloirs de la Donbass Arena, Laurent Blanc avait évoqué l'insulte proférée par Sami Nasri à l'adresse de la tribune de presse dans un sourire, tout en expliquant que ce n'était pas son problème.

Mardi, il a d'abord répété son sentiment. "Ça ne m'intéresse pas", a-t-il souligné. "Les réactions des joueurs sont personnelles. Si des garçons ont des problèmes avec des personnes et des médias, vous êtes de grands garçons et vous pouvez les régler entre vous. On ne peut pas maîtriser les réactions des joueurs, elles peuvent être inattendues."

"Vous en parlerez à la personne concernée"

Puis, devant l'insistance des journalistes, le sélectionneur national a montré un certain agacement. "Vous êtes bien gentils, je suis là pour parler de l'Ukraine et de l'Angleterre, le reste vous en parlerez à la personne concernée", a-t-il pesté. "J'ai dit ce que j'avais à dire, point. Je vous signale qu'il n'y a pas si longtemps un grand journal avait titré un éditorial "fermez-la". Donc ça existe aussi chez vous." Ce grand journal auquel fait référence Blanc, c'est L'Equipe, qui, un jour, avait enjoint les Bleus à à moins parler et à davantage jouer.

"J'aurai une conversation avec lui"

Néanmoins, le sélectionneur a expliqué qu'il allait s'entretenir avec Nasri. "Samir, après le match, je ne l'ai pas vu car il était au contrôle anti-dopage et il est rentré plus tard. J'aurai une conversation avec lui." Blanc devrait sans doute appeler son joueur à plus de retenue. Nasri, lui, doit se préparer à un feu de questions s'il revient en conférence de presse durant la compétition.