Equipe de France : les (dernières) places sont chères

  • A
  • A
Equipe de France : les (dernières) places sont chères
Jérémy Mathieu, N'Golo Kanté et Dimitri Payet font partie des 23 sélectionnés pour affronter les Pays-Bas et la Russie.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Réunis à Clairefontaine depuis lundi, les Bleus entament leur dernier stage avant l'annonce de la liste finale pour l'Euro 2016, en mai. Seules quelques places restent à prendre. 

Le compte à rebours est lancé. Depuis lundi, les Bleus sont réunis à Clairefontaine en vue d'affronter les Pays-Bas, vendredi, et la Russie, mardi, en matches amicaux. Ce rassemblement est le dernier avant l'annonce ultime, le 12 mai, des 23 joueurs convoqués pour l'Euro 2016. "Est-ce que ce sera un copier-coller ? Je ne sais pas ce qui peut arriver. J’aurai une longue réflexion avec mon staff. Une chose est sûre, la majorité seront là, mais peut-être pas tous", expliquait Didier Deschamps, jeudi. Quinze joueurs sont ainsi quasi-assurés de faire partie de l'aventure. Sept places sont encore en suspens.

GARDIENS

Lloris-Mandanda, c'est du solide. Pour défendre les cages de l'équipe de France, Hugo Lloris et Steve Mandanda semblent indéboulonnables. Le premier, en tant que capitaine, fait partie des tauliers de "DD", comme son homologue marseillais, auteur d'une saison exceptionnelle sur la Canebière.

Une troisième place à prendre ? Reste donc la troisième place, qui devrait se disputer entre le Rennais Benoît Costil et le jeune Alphonse Areola, qui brille en Espagne sous les couleurs de Villareal. Costil, encore appelé jeudi dernier, bénéficie néanmoins d'une longueur d'avance. D'autant qu'Areola n'a été appelé qu'une seule fois sous le maillot bleu. Mauvais signe, quand on sait que Didier Deschamps privilégie souvent le vécu en groupe aux performances individuelles.

Les indétrônables : Hugo Lloris, Steve Mandanda

Les outsiders : Benoît Costil, Alphone Areola

DEFENSEURS

Varane sûr d'y être, un doute sur le banc. En défense, Raphaël Varane semble avoir déjà composté son billet. Titularisé lors des seize derniers matches des Bleus, le défenseur du Real Madrid devrait être accompagné dans l'axe par Mamadou Sakho, homme fort de la qualification des Bleus pour la Coupe du monde 2014, et Laurent Koscielny. Une place reste à prendre en défense centrale. Eliaquim Mangala, pourtant appelé régulièrement depuis un an, paye sa méforme du moment et un temps de jeu famélique à Manchester City au profit du Barcelonais Jérémy Mathieu, appelé pour la première fois depuis 2014. A moins qu'un nouveau venu, comme Aymeric Laporte ou Samuel Umtiti, ne vienne bousculer ce semblant de hiérarchie, ce qui semble tout de même peu probable.

A gauche, concurrence Digne-Trémoulinas. Sur son côté gauche, Patrice Evra se détache très clairement. Le latéral de la Juventus Turin a été présent à tous les rassemblements, sauf en novembre 2014, où il était blessé. Pour le poste de remplaçant, Lucas Digne, auteur d'une saison pleine avec l'AS Roma et déjà présent avec les Bleus lors de la Coupe du monde, devrait se livrer un duel à distance avec le joueur du FC Séville Benoît Trémoulinas. Layvin Kurzawa, plus appelé depuis un an et demi, semble quant à lui distancé malgré une saison intéressante avec le PSG.

Jallet en pole face à Debuchy. A droite, Bacary Sagna devrait aussi être du voyage, tout comme Christophe Jallet, qui possède une longueur d'avance sur Mathieu Debuchy. Ce dernier n'a effectué qu'une seule apparition dans le groupe France en 2015, à la faveur d'une blessure du Lyonnais.

Les indétrônables : Raphaël Varane, Mamadou Sakho, Laurent Koscielny, Patrice Evra, Bacary Sagna

Les outsiders : Eliaquim Mangala, Jérémy Mathieu, Lucas Digne, Benoît Trémoulinas

MILIEUX

Cinq joueurs indéboulonnables. Dans ce secteur de jeu, Didier Deschamps ne devrait pas avoir trop de mal à choisir ses titulaires. Le trio Diarra-Pogba-Matuidi apparaît naturellement intouchable. Yohann Cabaye, pourtant contesté, a conservé la confiance du sélectionneur, tout comme Moussa Sissoko, toujours appelé lors des seize derniers matches.

Kanté-Schneiderlin, deux pour une place. Régulièrement dans le groupe, Morgan Schneiderlin à quant à lui fait les frais de la saison flamboyante du jeune N'Golo Kanté, appelé pour la première fois jeudi. Le joueur de Leicester a désormais son destin entre ses pieds. En cas de bonne performance lors des deux matches amicaux prévus cette semaine, il pourrait bien gagner sa place pour l'Euro.

Les indétrônables : Blaise Matuidi, Lassana Diarra, Paul Pogba, Yohann Cabaye, Moussa Sissoko

Les outsiders : Morgan Schneiderlin, N'Golo Kanté

ATTAQUANTS

Jeunesse et continuité. Antoine Griezmann, Olivier Giroud et Anthony Martial font partie des seules certitudes dans le secteur offensif. Les trois joueurs entament leur quatrième rassemblement consécutif avec les Bleus. Kingsley Coman, s'il continue sur son rythme actuel avec le Bayern Munich, devrait aussi faire partie de la liste finale. Derrière les interrogations sont nombreuses.

Les cas Valbuena et Benzema. Face aux Pays-Bas et à la Russie, Mathieu Valbuena va rater ses troisième et quatrième matches consécutifs avec la France, alors qu'il avait disputé 40 des 41 rencontres précédentes sous la houlette de Deschamps. André-Pierre Gignac, convaincant au Mexique avec les Tigres de Monterrey et présent dans la liste actuelle, pourrait néanmoins sortir du groupe si Karim Benzema, toujours mis en examen dans l'affaire du chantage à la sextape, était rappelé par "DD".

La surprise du chef ? Franck Ribéry, qui a entrouvert la porte à l'équipe de France la semaine dernière, pourrait aussi faire son grand retour, si son état de forme venait à se confirmer. Car le sélectionneur des Bleus n'en est plus à une surprise près. En atteste le cas Dimitri Payet, boudé depuis juin 2015 et sélectionné jeudi dernier. Mais Hatem Ben Arfa et Nabil Fekir, dont le retour de blessure est prévu en avril, peuvent également prétendre à jouer l'Euro. Dans 51 jours, il faudra choisir.

Les indétrônables : Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Anthony Martial, Karim Benzema (?)

Les outsiders : Kingsley Coman, Mathieu Valbuena, André-Pierre Gignac, Franck Ribéry, Dimitri Payet, Hatem Ben Arfa, Nabil Fekir

Ils y seront : Lloris, Mandanda, Varane, Sakho, Koscielny, Evra, Sagna, Matuidi, Pogba, L.Diarra, Cabaye, Sissoko, Griezmann, Giroud, Martial

Ils ont de fortes chances : Costil, Jallet, Digne, Benzema, Coman, Gignac

Ils vont devoir se battre : Areola, Mangala, Mathieu, Trémoulinas, Schneiderlin, Kanté, Payet, Valbuena, Ribéry, Ben Arfa, Fekir