Équipe de France : la relève est là

  • A
  • A
Équipe de France : la relève est là
Sidibé, Corchia, Kurzawa, l'avenir est sur les côtés.@ AFP
Partagez sur :

SANG NEUF - Pour affronter l’Italie en amical et lancer la campagne de qualifications pour la Coupe du monde 2018 contre le Bélarus, Didier Deschamps a décidé de s’appuyer sur la jeunesse.

D’un coup d’un seul, les Bleus ont pris un coup de jeune. Jeudi, le sélectionneur Didier Deschamps a dévoilé sa liste des 23 pour les deux prochains matches de l'équipe de France, face à l’Italie en amical, le 1er septembre, puis face au Bélarus, pour le coup d'envoi des qualifications pour le Mondial-2018. En tout, sept changements par rapport au groupe appelé à disputer l’Euro cet été. Et une moyenne d’âge en baisse : 26 ans contre 27,6 précédemment.

"Important de donner du temps de jeu". "Important de donner du temps de jeu". Exit, donc, les anciens, parmi lesquels le patron du vestiaire et latéral gauche Patrice Evra, 35 ans, qui vient à peine de reprendre la compétition avec la Juventus, remplacé par le Parisien Layvin Kurzawa. "Patrice est toujours à son niveau, mais je dois me projeter sur une Coupe du monde qui a lieu dans deux ans, a expliqué Deschamps. Il a son âge. A lui de maintenir le niveau qu'il a aujourd'hui. Mais ça me semblait important de pouvoir donner du temps de jeu et des responsabilités à des joueurs plus jeunes. Ce n'est pas en étant dans le groupe, sans jouer, qu'ils vont s'affirmer". L’objectif est clair : préparer la Coupe du monde dans deux ans.

Le poste de latéral est à ce propos celui dont le renouvellement de génération semble le plus pressant. À droite, Bacary Sagna, 33 ans, était jusque-là suppléé par Christophe Jallet, 32 ans. Mais le premier est blessé et le deuxième n’est revenu à l’entraînement que cette semaine avec Lyon. Sidibé, 24 ans, et Corchia, 25 ans, sont donc appelés pour la toute première fois en Bleu. Autres jeunes à espérer s’installer dans un avenir proche : Alphonse Aréola et Nabil Fékir, tous les deux âgés de 23 ans.

  • Alphonse Aréola, 23 ans 

Doucement mais sûrement.Réserviste à l’Euro, la pépite du PSG est quatrième dans la hiérarchie des gardiens, derrière Steve Mandanda (31 ans), Benoît Costil (29 ans) et Hugo Lloris (29 ans). Ce dernier, titulaire indiscutable et capitaine respecté dans les cages bleues est blessé. Logique, donc qu’Aréola soit appelé pour faire le nombre, comme il l’avait déjà été en octobre 2015. Un rôle de doublure qu’il acceptera sans broncher. Mais le Parisien, revenu dans la capitale pour s’imposer après une belle année à Villareal, a de l’ambition.

000_AW0CF

Ses chances d’intégrer les Bleus à l’avenir : Aréola devrait continuer à jouer les seconds rôles pendant un bon moment. La Coupe du monde 2018 semble encore un objectif trop ambitieux. D’autant que le jeune Alphonse va vite devoir trouver du temps de jeu, dont il manque cruellement à Paris pour le moment.

  • Layvin Kurzawa, 23 ans

Arrivé à maturité ? Ne lui parlez plus de France-Suède, échec des Espoirs dont il était devenu le symbole malgré lui. Auteur d'un début de saison supersonique avec le Paris SG, Layvin Kurzawa "n’est plus le même",  assure celui qui était son sélectionneur en équipe Espoirs, Pierre Mankowski. Parti rejoindre le Paris Saint-Germain l’an passé, l’ancien Monégasque a eu une première saison compliquée. Mais celle-ci semble enfin être la bonne.

000_FI3CR

Ses chances d’intégrer les Bleus à l’avenir : Devant le manque de jeunes latéraux poussant à la porte des Bleus, Layvin Kurzawa a toutes ses chances. D’autant que Patrice Evra est sans doute le prochain à laisser sa place. On imagine facilement Kurzawa et Lucas Digne se livrer une concurrence saine pour le poste de titulaire dans les années à venir.

  • Djibril Sidibé, 24 ans

Un nouvel échelon de gravi. Son ascension est rectiligne. Depuis son arrivée au LOSC, en 2012, le latéral formé à Troyes n’en finit plus de franchir les paliers. Auteur d’une très bonne saison sur son côté gauche l’an passé, le solide gaillard de 1,82 m a été récompensé en intégrant le groupe des réservistes à l’Euro. "J’ai toqué à la porte, et j’espère y retourner plus souvent maintenant", confiait-il à l’aube de la compétition. Puis Sidibé de signer à Monaco durant l’été, où il réalise un très bon début de saison, sur le flanc droit cette fois.

 
640_AW04L

Ses chances d’intégrer les Bleus à l’avenir : Elles sont fortes. Si Djibril Sidibé continue sur la même dynamique, il sera un candidat sérieux à la succession de Bacary Sagna, dont la Coupe du monde 2018 devrait sans grand suspense être la dernière compétition en Bleu.

  • Sébastien Corchia, 25 ans

Enfin son heure ? Il est de la même génération qu’Antoine Griezmann, mais n’a su saisir le wagon avant lui. Sébastien Corchia, capitaine des Bleuets dès le plus jeune âge, nourrissait beaucoup d’espoirs sur son côté droit. Bonne qualité de centre et de coup de pied arrêtés, on promettait sans sourciller un destin en A au Franco-Italien. Mais plusieurs blessures et un manque de régularité lui ont longtemps fermé un peu plus les portes des Bleus. Le Lillois les ouvre pour la première fois, avec dans ses bagages plus de 200 matches de Ligue 1.

 
000_ARP4144776

Ses chances d’intégrer les Bleus à l’avenir : Éternel espoir ou relève assurée ? Les deux prochains matches de l’équipe de France, où il devrait avoir du temps de jeu, permettront vite de se faire une idée sur son avenir en sélection. À 25 ans, il a là une occasion en or de prouver qu’on pourra compter sur lui.

  • Nabil Fékir, 23 ans

La surprise du chef. "Il manque encore de rythme, mais il a un potentiel très intéressant et il revient bien" a expliqué Deschamps après l'annonce de sa liste, jeudi. Un an après s’être rompu les ligaments croisés pour sa première avec les Bleus, l'attaquant de l’OL est de retour dans le groupe France. Une forme de confiance du sélectionneur envers son joueur : "Je compte sur lui pour rattraper le temps perdu", a prévenu "DD". Il va falloir cravacher.

 
000_DV2119346

Ses chances d’intégrer les Bleus à l’avenir : Si Nabil Fékir parvient à retrouver son niveau de jeu entrevu avant sa blessure, alors oui, il pourra sérieusement candidater à s’installer dans l’attaque tricolore. Mais attention, car derrière, c’est l’embouteillage. Coman et Martial n’ont que 20 ans et déjà de sérieux atouts, Dembelé (19 ans) a également un potentiel impressionnant, tout comme Kylian Mbappé (17 ans), cependant encore trop tendre.

Les Espoirs toquent à la porte. Car à l’image d’Ousmane Dembelé, Didier Deschamps a encore un réservoir de jeunes talents à disposition, lui qui a volontairement décidé de laisser les Espoirs disputer leurs derniers matches de qualifications en vue de l’Euro. Dembelé, mais aussi le défenseur central Aymeric Laporte ou les milieux de terrain Adrien Rabiot et Corentin Tolisso sont sans doute les quatre candidats les plus prompts à intégrer le groupe. D’ici deux ans, le sélectionneur aura le temps de tester tout le monde.

©Crédits photos : AFP