Équipe de France : la meilleure génération de l'histoire ?

  • A
  • A
Équipe de France : la meilleure génération de l'histoire ?
De gauche à droite : Benjamin Mendy, Tiémoué Bakayoko, Thomas Lemar, Corentin Tolisso et Kylian Mbappé. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Avec Mbappé, Dembélé ou encore Mendy, les Bleus, qui affrontent l'Espagne mardi soir en match amical, possèdent un impressionnant réservoir de jeunes talents. Du jamais vu ?

LE DÉBAT

La "classe biberon" a pris le pouvoir en équipe de France. Les Bleus, qui affrontent l'Espagne mardi soir en amical, ont opéré une spectaculaire cure de jouvence, symbolisée par l'éclosion des talentueux Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Adrien Rabiot ou encore Benjamin Mendy. Avec cet impressionnant réservoir, les jeunes Tricolores ne cessent de récolter les louanges, au point d’être qualifiés par plusieurs médias de génération la plus douée de l’histoire. Mais est-ce vraiment le cas ? Europe 1 ouvre le débat.   

  • Oui : "La plus belle et la plus expérimentée"
    Par Julien Froment, journaliste au service des sports d’Europe 1

Combien de pays au monde peuvent se targuer d’avoir des joueurs de 22-24 ans avec une telle expérience en club, voire en sélection ? Très peu. Didier Deschamps possède depuis quelque temps une cuvée d’exception. Mendy, Rabiot, Lemar ou encore Martial (génération 94-96) culminent déjà à plus de 100 matches en championnat, sont quasiment tous titulaires dans leur équipes respectives et ont tous déjà disputé des matches de Coupe d’Europe (Ligue des champions ou Ligue Europa). Et le meilleur reste à venir : Ousmane Dembélé (1997) et Kylian Mbappé (1998) sont amenés à jouer les premiers rôles à moyen – voire court – terme, et ils deviennent indispensables dans leur club de Dortmund et Monaco.

Alors, à cet âge, tout est encore possible, dans un sens comme dans l’autre. Un accident peut encore arriver (blessure, méforme) mais rarement des jeunes joueurs avaient offert autant d’assurance et de sécurité quant à leur capacité à s’adapter au plus haut niveau. La génération 1993 (Pogba, Umtiti) en est la parfaite illustration. Sur les 23 champions du monde U20 en 2013, ils sont quasiment la moitié à avoir déjà goûté à l’équipe de France. Aujourd’hui, c’est désormais devenu la norme d’avoir de jeunes talents expérimentés, prêts à l’emploi de suite chez les Bleus. Pour le plus grand bonheur du football français.

  • Non : "Difficile de faire mieux que la génération Henry-Trezeguet-Anelka"
    Par Julien Ricotta, journaliste à Europe1.fr

Des jeunes annoncés comme la relève à même pas 21 ans, la meilleure génération de l'histoire, de futures stars : ces mots ont déjà été accolés, voilà une dizaine d’années, à la fameuse cuvée 1987, celle de  Karim Benzema, Hatem Ben Arfa, Samir Nasri et Jérémy Ménez… pour le résultat que l’on sait en équipe de France. Plus récemment, combien de joueurs annoncés comme des "cracks" ont brillé en Bleus ? En tout cas pas Anthony Martial et Kinglsey Coman, annoncés l’été dernier comme la relève et qui, aujourd’hui, ne sont même plus appelés par Didier Deschamps.

Alors oui, rien n’est écrit, et tous ces joueurs de moins de 23 ans ont encore largement le temps et les moyens de franchir le pallier qui les mènera au niveau international. Mais combien d’entre eux y arriveront réellement ? Il leur sera en tout cas très difficile d’égaler la génération Henry-Trezeguet-Anelka, sacrée championne d’Europe des moins de 19 ans en 1996. Car il ne faudrait pas l’oublier : les deux premiers nommés ont remporté la Coupe du Monde à 21 ans, et le troisième a été titulaire au même âge lors du succès à l’Euro 2000. La meilleure génération de l’histoire, c’était bel et bien eux.