Qualifs Mondial 2018 - Équipe de France : la Bulgarie, ce n’est pas que le cauchemar de 1993

  • A
  • A
Qualifs Mondial 2018 - Équipe de France : la Bulgarie, ce n’est pas que le cauchemar de 1993
Les victoires des Bleus contre la Bulgarie à l'Euro 1996 (3-1) et en novembre 2016 en éliminatoires pour le Mondial 2018 (4-1). @ Photos AFP
Partagez sur :

La Bulgarie restera à jamais associée au plus grand échec sportif de l’histoire des Bleus, lors des qualifications pour le Mondial 1994. Et pourtant… 

A chaque match de l’équipe de France contre la Bulgarie, les fantômes du passé ressurgissent. Quand en plus, les Bleus jouent une rencontre cruciale pour une qualification à un Mondial, comme samedi soir à Sofia, le cauchemar de 1993 revient forcément dans les mémoires. Si le traumatisme du Parc des Princes reste la plus marquante des 21 oppositions entre les deux équipes (9 victoires, 4 nuls, 8 défaites), la Bulgarie ne rappelle pas que des mauvais souvenirs.

  • 1976, qualifications pour le Mondial 78 : "monsieur Foote vous êtes un salaud"

En octobre 1976, la France se déplace en Bulgarie en qualification pour le Mondial 78. Les Bleus mènent rapidement 2-0, mais se font rejoindre. A deux minutes de la fin, stupeur : l’arbitre, monsieur Foote, accorde un penalty discutable pour une faute de Bossis et Bathenay. Thierry Roland, alors au commentaire, se lâche totalement et prononce une phrase entrée dans la légende cathodique : "C’est pas croyable qu’il accorde le penalty là-dessus. Mais c’est invraisemblable à deux minutes de la fin. Alors là je n’ai pas peur de le dire : monsieur Foote vous êtes un salaud !". Si Bonev, le tireur bulgare, rate son penalty, la colère du commentateur ne retombe pas. "Et bien il y a un bon Dieu croyez-moi ! Jamais vu un individu pareil. Il devrait être en prison, pas sur un terrain de football." Sacré Thierry !

La vidéo de ce moment culte :

  • 1977, qualifications pour le Mondial 78 : les Bleus retrouvent (enfin) le grand monde

Quelques mois après ce match houleux à Sofia, l’équipe de France peut se qualifier pour sa première compétition officielle depuis 1966, une éternité. Les joueurs de Michel Hidalgo ne se rateront pas : une victoire 3-1, avec des buts de Bernard Lacombe, Michel Platini et Christian Dalger, dans un Parc des Princes en transe. Après des années de traversée du désert, les Bleus retrouvent enfin le grand monde, direction le Mondial 78 en Argentine. La "génération Platini" tient sa première grande performance. Tant d’autres suivront.

Le résumé du match :

  • Euro 1996 : l’équipe de France prend sa revanche

Le tirage au sort de l’Euro 96 a bien fait les choses : trois ans après, l’équipe de France retrouve en phase de poules son bourreau du Mondial 94. Cette fois, la Bulgarie ne fera pas le poids. Les Bleus remportent une belle victoire (3-1), avec des buts de Laurent Blanc, de Lyuboslav Penev contre son camp et de Patrice Loko, et terminent en tête de leur groupe. Les hommes d’Aimé Jacquet atteindront les demi-finales, éliminés par la République tchèque. La reconstruction est en marche, la gloire suprême arrivera deux ans plus tard.

  • 2016, qualifications pour le Mondial 2018 : Griezmann et Gameiro en feu

Le dernier France-Bulgarie, en octobre 2016, est sans doute l’un des meilleurs matches de l’ère Didier Deschamps (victoire 4-1). Si les Bleus sont rapidement menés, la suite est presque parfaite. Un jeu offensif et léché, trois buts en un quart d’heure pour renverser la situation (23e, 26e, 38e), et un duo Antoine Griezmann-Kevin Gameiro en feu. Le premier inscrit un but et délivre une passe décisive, alors que son coéquipier de l’Atlético de Madrid signe lui un doublé. Depuis, Gameiro est en nette perte de vitesse et n’a pas été convoqué par Didier Deschamps. Griezmann, lui, sera bien là, avec l’objectif de refaire le coup d’octobre 2016…

  • L’anecdote : en 1959, Just Fontaine, le premier Bleu expulsé

Un an après le premier exploit des Bleus en compétition officielle, une troisième place au Mondial 1958, les héros de Suède se déplacent en Bulgarie pour un match amical à Sofia (défaite 1-0). Une rencontre restée dans les annales pour un fait de jeu : à la 89e minute, Just Fontaine devient le premier joueur de l’équipe de France à être expulsé, pour protestation, lors d’une rencontre internationale. Un moment "historique" dont il ne reste cependant aucune image, ni vidéo.