Équipe de France : ces nouveaux qui pourraient intégrer les 23

  • A
  • A
Équipe de France : ces nouveaux qui pourraient intégrer les 23
Clément Lenglet, Ferland Mendy et Tanguy Ndombele pourraient sortir du chapeau de Didier Deschamps jeudi.@ Josep LAGO / NICOLAS TUCAT / Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Confronté à quatre ou cinq forfaits chez les Bleus, Didier Deschamps devrait apporter du sang neuf à son groupe, jeudi à 14 heures, pour affronter l’Islande et l’Allemagne.

Une page se tourne pour l’équipe de France. Deux mois et demi après le sacre des Bleus à Moscou, la Coupe du monde appartient (déjà) au passé. Didier Deschamps devrait ainsi présenter jeudi, à 14 heures, une liste légèrement différente de celle de septembre, pour laquelle il avait choisi de retenir tous les champions du monde, hormis Hugo Lloris et Steve Mandanda, blessés. Cette fois, les forfaits sont encore plus nombreux - quatre ou cinq sont à prévoir - et concernent les joueurs de champ.

Le match amical - une denrée rare depuis la mise en place de la Ligue des nations - contre l’Islande, le 11 octobre, pourrait même permettre au sélectionneur d'effectuer quelques tests. Et d’observer de nouveaux joueurs, avant de rencontrer l'Allemagne, en Ligue des nations justement, cinq jours plus tard.

Pour remplacer Samuel Umtiti et Adil Rami

Parmi les titulaires indiscutables de la Coupe du monde, la seule interrogation concerne Samuel Umtiti, à nouveau touché à ce genou gauche qui lui avait causé tant de soucis en Russie, et probablement forfait pour ce rassemblement international, tout comme le Marseillais Adil Rami, victime d'une élongation à la cuisse droite.

Si leur absence se confirme, plusieurs noms circulent pour les remplacer :

  • Aymeric Laporte, 24 ans, Manchester City

Déjà convoqué à deux reprises - en septembre 2016 et en mars 2017 - mais jamais utilisé en Bleu, l’Agenais a franchi un palier depuis son arrivée à Manchester City, en janvier dernier. Particulièrement apprécié par Pep Guardiola, le gaucher a aussi l’avantage de pouvoir occuper le couloir. Problème : le défenseur traîne quelques petites casseroles derrière lui.

En 2015, il avait publiquement exprimé sa frustration de ne pas être appelé par Didier Deschamps. Plus récemment, il avait même "applaudi" la lettre d'Adrien Rabiot expliquant son refus d'être suppléant de l'équipe de France pour la Coupe du monde.

  • Clément Lenglet, 23 ans, FC Barcelone

Lui est droitier, mais évolue aussi au poste de défenseur central gauche… Dans le même club que Samuel Umtiti, le FC Barcelone. Comme Aymeric Laporte, Clément Lenglet a d'ailleurs changé de dimension depuis son transfert en Catalogne cet été, pour 36 millions d'euros.

L'ancien joueur de Nancy et du Séville FC est en tout cas motivé, comme il le confiait cette semaine dans une interview à France Football. "La Coupe du monde ? Ça donne envie de participer à ce genre d'aventure, d'autant qu'ils ont fait rêver tous les Français", a-t-il souligné.

  • Abdou Diallo, 22 ans, Borussia Dortmund

Contrairement aux deux premiers, Abdou Diallo, est assez méconnu du grand public. Et pourtant : le défenseur des Espoirs réalise un bon début de saison avec le Borussia Dortmund, avec cinq titularisations et un but.

diallo

© SASCHA SCHUERMANN / AFP

L'histoire serait belle. S'il était du voyage à Guingamp, nul doute que son petit frère Ibrahima, milieu de terrain à Brest, ferait le court voyage pour aller supporter les Bleus.Et sinon :Kurt Zouma (23 ans, 2 sélections, Everton), Dayot Upamecano (19 ans, RB Leipzig)

Pour remplacer Benjamin Mendy

Sur le côté gauche de la défense, l'incertitude plane autour du latéral Benjamin Mendy, blessé à un pied depuis mi-septembre. Derrière le titulaire Lucas Hernandez, Deschamps n'a pas un choix très important à ce poste. Un candidat naturel se détache cependant :

  • Ferland Mendy, 23 ans, Lyon

Un Mendy peut en cacher un autre. Encore très en vue face au Shakhtar Donetsk mardi, le jeune Franco-sénégalais pourrait en effet être récompensé de sa régularité avec les Gones. Pré-convoqué par Didier Deschamps en octobre 2017, Ferland Mendy n'a cessé de progresser depuis, étant même élu meilleur latéral gauche de Ligue 1 par ses pairs la saison passée.

Et sinon : Lucas Digne (25 ans, 21 sélections, Everton)

Pour remplacer Corentin Tolisso

Au milieu, le sélectionneur devra pallier la longue absence de Corentin Tolisso, indisponible plusieurs mois après sa rupture des ligaments croisés et sa déchirure du ménisque avec son club du Bayern Munich.

Pas sûr que "DD" en profite pour se réconcilier avec Adrien Rabiot. En vue de la Coupe du monde, le Parisien avait refusé le statut de suppléant en Bleu, en estimant que son absence dans la liste des 23 ne répondait à "aucune logique sportive", le genre de contestation qui ne plaît guère au sélectionneur français. "Je pense qu'il faut peut-être attendre un peu" pour le rappeler, a d'ailleurs relevé l'adjoint de Deschamps Guy Stéphan, interrogé récemment sur la chaîne L'Équipe. D'autant que les concurrents à ce poste ne manquent pas :

  • Tanguy Ndombele, 21 ans, Lyon

C'est sans aucun doute le nom qui revient le plus souvent dans la presse. L'international Espoirs (11 sélections) Tanguy Ndombélé n'en finit plus d'impressionner dans le Rhône. Capacité à couper les lignes, à récupérer beaucoup de ballons et à vite se projeter vers l'avant : sa première période face à Manchester City, en Ligue des champions, est un modèle du genre.

ndombele

© Fabrice COFFRINI / AFP

"C’est un bon joueur qui joue bien avec son club, qui joue la Ligue des champions, qui joue en équipe de France Espoirs, c’est la trajectoire prise par Benjamin Pavard et Lucas Hernandez entre autres", a d'ailleurs noté Guy Stéphan, toujours sur la chaîne L'Équipe.

  • Houssem Aouar, 20 ans, Lyon

Et si c'était plutôt son coéquipier au milieu de terrain qui avait les faveurs de Deschamps ? Si son profil correspond moins à celui de Corentin Tolisso, Houssem Aouar a déjà fait part de son souhait, il y a quelques mois, de jouer pour la France.

À seulement 20 ans et avec cinq sélections en équipe de France espoirs, il semble cependant encore trop tendre, même si ses performances en Ligue 1 sont pour le moins convaincantes, en témoignent ses deux buts lors de ses trois derniers matches de championnat.

  • Abdoulaye Doucouré, 25 ans, Watford

Ce serait un joli coup de poker. Auteur de sept buts en Premier League l'an passé, le polyvalent milieu de terrain, au profil percutant, n'a pas encore marqué cette saison mais reste un maillot important à Watford, actuellement sixième du classement en Angleterre.

doucoure

© Adrian DENNIS / AFP

Dans le quotidien anglais Evening Standard, l'ancien du Stade Rennais n'a en tout cas pas caché son ambition, il y a quelques jours : "J'aimerais rejoindre l'équipe de France, c'est l'un de mes rêves. Je dois être bon et si Watford figure en haut de tableau, cela me donnera une meilleure exposition. Je pense qu'une convocation est possible cette saison. Ils ont beaucoup de bons joueurs mais j'ai le niveau. Je dois juste devenir plus régulier et un jour j'aurai ma chance".

Et sinon : Moussa Sissoko (29 ans, 53 sélections, Tottenham), Mattéo Guendouzi (19 ans, Arsenal), Morgan Sanson (24 ans, Marseille), Michaël Cuisance (19 ans, Borussia Mönchengladbach)

Pour remplacer Florian Thauvin

Le meilleur buteur de l'OM cette saison n'est pas du voyage avec son club pour affronter l'Apollon Limassol, en Ligue Europa. La nature de sa blessure n'a pas été communiquée, mais Florian Thauvin pourrait bien être contraint de renoncer aux Bleus.

Pour le remplacer, Didier Deschamps devrait cependant s'appuyer sur un profil qu'il connaît déjà. Cela pourrait être un autre Marseillais, en la personne de Dimitri Payet (31 ans, 37 sélections) grand absent du Mondial en raison d'une blessure.

À moins que le sélectionneur ne choisisse un profil plus axial. Dans ce cas, l'attaquant d'Arsenal Alexandre Lacazette (27 ans, 16 sélections) pourrait être rappelé, tout comme le Sévillan Wissam Ben Yedder (28 ans, 1 sélection).