En Seine-Saint-Denis, les habitants attendent les JO 2024

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les habitants de Seine-Saint-Denis sont favorables aux JO qui pourraient dynamiser le département. Mais pour eux comme pour les défenseurs du projet, la bonne échéance est 2024.

Le projet de Paris 2024 emballe la Seine-Saint-Denis. Dans le dossier parisien, le 93 a la part belle avec l'implantation de deux sites phares : le village olympique et le centre nautique. Sans oublier le centre médiatique dans la ville de Dugny, 10.000 habitants. Les JO en ligne de mire permettraient d’accélérer le plan de rénovation urbaine prévu de longue date, le tout emportant son lot d'aménagements et de constructions neuves.

Un coup de pouce pour les jeunes du 93. Avec ses clients dans son salon de coiffure, Zouina est peut-être la meilleure VRP de la candidature parisienne et surtout des retombées potentielles pour sa commune. "C'est extraordinaire les JO. Pour nous, c'est très bien, parce que ça va apporter une consommation de tous ceux qui vont être là, et même avant l'événement, tous ceux qui seront là pour construire ce village. Et ce sera peut-être du travail pour nos jeunes." Avec près de 20% de chômage ici, les habitants des cités alentour savent qu'il y aura besoin de main-d'oeuvre pour les chantiers à venir.

Les travaux doivent aussi rendre la commune plus accessible. C'est une nécessité pour Moussa, jeune du quartier : "On en a besoin. Il n'y a que deux bus dans la ville. C'est mal desservi. Ça pourrait apporter un peu de vie. Et être représenté à la télévision, ça ferait un peu de bonne publicité, ça changerait des mauvaises publicités du 93."

Un projet édifié pour 2024. La ville de Dugny en Seine-Saint-Denis profiterait aussi de 1.500 logements créés pour accueillir les journalistes, un nouveau quartier avec une nouvelle école, un gymnase tout neuf et des nouveaux clients pour Benjamin qui tient l'un des cafés du centre-ville : "Il y a une crise du logement, donc, ça c'est bien. Ça va redynamiser la ville. On va bosser. Ça ne peut apporter que du bon de toute façon."

L'attribution des JO à Paris dès 2024, c'est l'assurance que les travaux commencent le plus rapidement possible. Pour les habitants, pas question d'attendre 2028. Car il n'est pas certain non plus que les projets immobiliers puissent attendre jusque là.