Mondiaux d'athlétisme : les principales chances françaises

Partagez sur :

Trente-trois hommes et 22 femmes défendront les couleurs de la France lors des Mondiaux d'athlétisme, qui s'ouvrent vendredi à Londres.

EN IMAGES

Après la superbe moisson lors des derniers Jeux olympiques (trois médailles d'argent, trois médailles de bronze), l'athlétisme tricolore va tenter de poursuivre sur sa lancée lors des Championnats du monde qui s'ouvrent vendredi au Stade olympique de Londres. Trente-trois athlètes chez les hommes et 22 chez les femmes ont été retenus pour défendre les couleurs de la France. Cinq des six médaillés de Rio sont là : Renaud Lavillenie (perche), Christophe Lemaitre (200 m), Kévin Mayer (décathlon), Mahiedine Mekhissi (sur 1.500 m et 3.000 m steeple) et Mélina Robert-Michon (disque).

De légitimes ambitions un peu partout. En revanche, le trio de hurdleurs finalistes au Brésil, Dmitri Bascou (médaillé de bronze), Pascal Martinot-Lagarde et Wilhem Belocian, ont été contraints de déclarer forfait. Mais les chances de médaille sur cette distance demeurent réelles avec la présence de Garfield Darien, 4ème meilleur performeur mondial de l'année. Europe1.fr a identifié douze autres athlètes ou relais français qui peuvent nourrir de légitimes ambitions et marcher sur les traces de Renaud Lavillenie et Alexandre Tavernier, les deux seuls médaillés (en bronze) lors des derniers Mondiaux, à Pékin, en 2015.