Tour de France : revivez la 5ème étape entre Lorient et Quimper

  • A
  • A
Tour de France : revivez la 5ème étape entre Lorient et Quimper
Peter Sagan l'emporte à Quimper@ Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Il était plus fort ! Le maillot vert, Peter Sagan, s'impose dans une cinquième étape mouvementée. Revivez le film de la course sur Europe1.fr.

L'ESSENTIEL

Sur les 204 km de cette étape entre Lorient et Quimper, la course au maillot à pois a animé le début d'étape, mais la loi du sprint est toujours plus forte. Un peloton nerveux, étiré et réduit est arrivé en bas de la côte finale, pour un sprint entre grands, que Peter Sagan a dominé.

Les trois infos à retenir :

  • Peter Sagan s'impose en haut de la côte de Quimper. Greg Van Avermaet conserve le maillot jaune pour 2".

  • Sylvain Chavanel et Toms Skujins sont a égalité pour le maillot à pois avec 6 pts. Toms Skujins portera le maillot à pois, ayant passé le plus de troisième catégorie en tête.

  • Le Croate Robert Kiserlovski, victime d'une chute, a été contraint à l'abandon. L'Australien Michael Mattews (Team Sunweb) et le Belge Tiesj Benoot (NewLotto-Soudal) sont non-partants.

Le point à l'arrivée : Victoire de Peter Sagan. Van Avermaet garde son maillot jaune pour 2". Au pied de la côte, Philippe Gilbert attaque. Les favoris suivent rapidement et se retrouvent isolés en tête de course. Sagan règle Colbrelli et Alaphilippe au sprint pour une victoire facile.

Le point à 2 km de l'arrivée : Peloton étiré et tous les favoris sont là : Sagan, Alaphilippe, Gilbert, Colbrelli, Martin, Froome, Dumoulin, Bardet, Nibali, Valverde.

Le point à 3 km de l'arrivée : Fernando Gaviria (Quick-Step) a été distancé dans la dernière côte avant l'arrivée.

Le point à 5 km de l'arrivée : Rein Taaramäe est repris dans une descente très étroite. Ça roule très vite dans le peloton mené par la Sky. Et des cassures se créent dans le peloton. Il faut être devant pour ne pas être piégé.

Le point après le point Bonus (12 km) : L’échappée est reprise ! Ça roule très vite dans le peloton. Le point Bonus est situé sur une côté très difficile avec des passages à 10%. Attaque de Julian Alaphilippe ! Il prend 3 secondes et revient à six secondes du maillot jaune. Toms Skujins est élu combatif du jour. Le peloton est groupé et Rein Taaramäe attaque, il prend rapidement 15" à 20" d'avance. 

Le point à 15 km de l'arrivée : Le peloton est revenu à 30 secondes du groupe de tête. La Movistar mène le peloton, pour Alejandro Valverde, la BMC pour le maillot jaune, la Sunweb, pour Tom Dumoulin.

Le point en haut de la côte de Locronan (23,5 km) : L'échappée attaque en tête la dernière côte répertoriée de la journée. L'écart passe sous les 50" d'avance. Derrière, le Français Rudy Molard (Groupama-FDJ) chute dans un virage. Skujins et Calmejane partent dans la côte. Nicolas Edet est lâché, dans l'échappée. Même sanction pour Chavanel dans le peloton. Tom Skujins passe en tête du grimpeur et est a égalité avec Sylvain Chavanel, et portera demain le maillot à pois. 

Le point à 35 km de l'arrivée : C'est la pagaille dans l'échappée. Ça s'attaque de partout, aucune collaboration. Pourtant l'écart remonte autour des deux minutes.

Le point en haut de la côte de Menez Querlerc'h (45 km) : Dion Smith revient en queue de peloton après sa chute. L'écart joue au yoyo entre 1' et 1'30. Devant, la course aux pois continue. Le groupe est mené par Lilian Calmejane qui roule pour Sylvain Chavanel dans sa quête du maillot à pois mais il lâche sur une attaque de Tom Skujins. Nicolas Edet fait l'élastique. Calmejane contre, mais Skujins résiste dans la roue. Les points vont se jouer au sprint. Skujins attaque et va marquer deux points, Calmejane craque et marque un point. Sylvain Chavanel est repris par le peloton.

Le point à 55 km de l'arrivée : Le groupe de tête voit son avance descendre petit à petit. Les quatre hommes de têtes ont actuellement 1'50" d'avance sur le peloton. Derrière, le maillot à pois Dion Smith, victime d'une chute avec Mikel Nieve (Mitchelton-Scott), Anthony Turgis (Cofidis) et Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), est à plus de 3', Marcel Kittel et Mark Cavendish sont respectivement à un quatrième et un cinquième échelon.

Le point en haut de la côte de la Roche du Feu (64 km) : L'échappée explose complètement. Toms Skujins attaque, suivi par Nicolas Edet et à contre-temps Lilian Calmejane. Le duo de Belges, Vemote et De Buyst n'arrive pas à suivre. Objectif : revenir sur Sylvain Chavanel avant le bas de la côte. Skujins fait mal, mais Calmejane attaque et fait craquer Edet, qui revient petit à petit. Chavanel passe en haut de la côte, empoche les deux points. Son coéquipier, Lilian Calmejane passe deuxième pour protéger le maillot à pois virtuel du leader de la Direct Energie. Dans la descente, Skujins accélère et reprend Sylvain Chavanel. Ils sont quatre devant désormais ! Dans le peloton, Froome est victime d'un saut de chaîne, et change de vélo. Derrière, petit changement en tête de peloton où l'équipe Bora-Hansgrohe de Peter Sagan roule désormais avec les BMC.

Le point à 75 km de l'arrivée : Derrière Sylvain Chavanel, le reste de l'échappée s'organise. Lilian Calmejane, coéquipier de Chavanel, reste dans les roues de ses quatre coéquipiers d'échappée.

Le point en haut de la côte de Trimen (91,5 km) : "Chava" ne relâche pas son effort et part à la course aux pois. Il passe en tête de la côte de Trimen, et est maillot à pois virtuel du Tour de France (2 pts). Il compte 40" d'avance sur ses anciens compagnons d’échappée. Dans le deuxième groupe échappé, Élie Gesbert (Fortunéo-Samsic) tombe dans la descente et voit le peloton revenir sur lui. 

Le point en haut de la côte de Kaliforn (98,5 km) : Dans ce quatrième catégorie, Chavanel place une attaque de dingue et gagne un point en haut de la côte. Il est premier ex-æquo du maillot à pois.

Le point à 105 km de l'arrivée : L'écart revient autour des quatre minutes. En queue de peloton, début de journée galère pour Mark Cavendish (Dimension Data), pas en forme, et Lawson Craddock (EF-Drapac), tombé lors de la 1ère étape et déjà lâché en queue de peloton, dans les premières pentes de cette étape.

Le point au sprint intermédiaire (112 km) : L'échappée passe au sprint intermédiaire, remporté par Sylvain Chavanel qui met quelques piécettes (1.500 euros) dans la tirelire de la Direct Energie. Avec sept hommes à l'avant, la tête du peloton n'empoche que 8 points pour le maillot vert. Fernando Gaviria (Quick-Step) l'emporte devant Peter Sagan et Alexander Kristoff (Katusha). Dans la bataille pour le maillot vert, Gaviria se rapproche à 3 points de Sagan.

Le point à 120 km de l'arrivée : Après s'être longuement stabilisé autour des quatre minutes, l'écart a légèrement augmenté, avec un écart maximal à 4'50". Le peloton est toujours contrôlé par les BMC.

Le point à 150 km de l'arrivée : L'écart continue de se creuser et atteint désormais les quatre minutes, alors que les coureurs passent à Concarneau, la ville de Jean-Paul Ollivier, célèbre journaliste-commentateur du Tour de France. Le début de course a été très rapide (45km/h de moyenne dans la première heure). Le peloton approche du sprint intermédiaire où Peter Sagan devrait s'illustrer. Le maillot vert dispute sa 135ème étape du Tour de France et il n'en a disputé aucune avec le maillot de son sponsor (Liquigas, Tinkoff ou Bora). A chaque fois il portait un maillot distinctif : champion de Slovaquie, champion du monde, maillot jaune ou maillot vert.

Le point à 165 km de l'arrivée : L'avance des sept échappés dépasse difficilement les trois minutes. Les coureurs de l'équipe BMC du maillot jaune Greg Van Avermaet continuent d'assurer un tempo élevé en tête de peloton.

Le point à 185 km de l'arrivée : L'échappée compte désormais plus de 2'50" d'avance. Le peloton est mené par les coéquipiers du maillot jaune qui ne souhaitent pas laisser trop de champ aux sept hommes de tête.

Le point à 194,5 km de l'arrivée : Ça y est ! C'est la bonne échappée. Sept coureurs sont en tête de course dont quatre Français Nicolas Edet (Cofidis), Lilian Calmejane (Direct Energie), Sylvain Chavanel (Direct Energie), Elie Gesbert (Fortunéo-Samsic), ainsi que le Belge Julien Vermote (Dimension Data), Jasper De Buyst (NewLotto-Soudal) et Toms Skujins (Trek). Ils comptent près d'1'30" d'avance

Le point à 199,5 km de l'arrivée : Le peloton ne laisse pas partir cette deuxième tentative qui est reprise, alors qu'il attaque la partie de l'étape qui se déroule le long des côtes du Morbihan. Au même moment, une chute a lieu : l'Italien de la Team Sky, Gianni Moscon est tombé. Plus de peur que de mal pour le moment. Par contre, c'est plus grave pour Robert Kiserlovski (Katusha) contraint à l'abandon.

Le point à 204,5 km de l'arrivée : Départ réel donné et ça part sur les chapeaux de roues avec un embryon d'échappée qui s'en va. La bataille sera rude pour prendre l’échappée du jour. Lilian Calmejane (Direct Energie) est le premier attaquant du jour. Première tentative avortée suivie d'une deuxième avec Damien Gaudin et le maillot à pois Dion Smith. L'étape du jour est potentiellement faite pour qu'une échappée puisse aller au bout. Du coup, tout le monde veut prendre la poudre d'escampette.

Le point après le départ fictif : Le peloton s'est élancé pour le défilé de 10 km avant le départ réel de cette étape. Niveau maillots distinctifs : le champion olympique Greg Van Avermaet (BMC Racing Team) est en jaune. Peter Sagan en vert, le Néo-Zélandais Dion Smith (Wanty-Groupe Gobert) porte le maillot à pois et Søren Kragh Andersen (Sunweb) le maillot blanc du meilleur jeune.

Le point au départ : L'étape du jour a des airs de classique ardennaises, ces classiques disputées en avril où les côtes s'enchaînent et permettent aux coureurs véloces, puncheurs et endurants de pouvoir s'exprimer. Au programme aujourd'hui : cinq côtes répertoriées et bien plus qui ne sont pas signalées sur le profil de l'étape. Les favoris du jour sont à retrouver parmi ceux qui savent bien grimper, enchaîner les efforts et qui sont rapides : le Français Julian Alaphilippe (Quick-Step), son coéquipier belge Philippe Gilbert, le maillot vert slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) ou encore le vainqueur italien du Tour en 2014 Vincenzo Nibali (Bahraïn-Merida). L'arrivée est jugée en haut d'une côte d'1 km à 4,8% de moyenne. Le peloton repart avec 171 éléments : Michaël Matthews (Sunweb), malade, et Tiesj Benoot (NewLotto-Soudal), victime d'une chute hier, sont non-partants. Axel Domont (A2GR-La Mondiale) a abandonné hier, fracture de la clavicule à la clé.