Tour : Matthews remporte la 14ème étape, Froome retrouve le jaune

  • A
  • A
Tour : Matthews remporte la 14ème étape, Froome retrouve le jaune
Christopher Froome a retrouvé le Maillot jaune, samedi, à Rodez.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

La 14ème étape entre Blagnac et Rodez a souri à l'Australien Michael Matthews mais aussi à… Christopher Froome, qui récupère le Maillot jaune.

L'ESSENTIEL

Que dit l'adage ? Qu'on ne gagne jamais le Tour sur un jour, mais qu'on peut le perdre tous les jours. L'Italien Fabio Aru, qui a concédé 25 secondes samedi à l'arrivée de la "bosse" finale à Rodez sur Christopher Froome, pourra peut-être bientôt en témoigner… Sans surprise, les meilleurs puncheurs du peloton se sont expliqués au sommet de la côte de Saint-Pierre pour la victoire d'étape, l'Australien Michael Matthews (Sunweb) dominant le Belge Gren Van Avermaet (BMC).

Les infos à retenir :

  • Pris dans une cassure, l'Italien Fabio Aru cède le Maillot jaune à Christopher Froome.

  • Le Britannique compte désormais 18 secondes d'avance au classement général.

  • L'Australien Michael Matthews remporte l'étape devant le Belge Gren Van Avermaet.

La revanche de Froome. Christopher Froome tient sa revanche. Le Britannique, qui avait perdu le Maillot jaune dans les 500 derniers mètres à Peyragudes, jeudi, l'a cette fois récupéré en jouant un bien vilain tour à Fabio Aru dans la côte de Saint-Pierre, dernière "bosse" finale vers l'arrivée à Rodez. Mal placé à l'amorce de cette dernière difficulté, Aru a concédé 25 secondes sur Froome, 7ème de l'étape.



"Il est de retour en jaune. Un énorme changement au classement général voit Froome prendre la tête pour 19 secondes."

"C'est une très belle surprise aujourd'hui (samedi), je ne pensais pas pouvoir reprendre le maillot sur une étape comme ça", a confié Froome sur France 2 à l'arrivée. "Merci à mes coéquipiers. Michal Kwiatowski a fait un super travail. C'est à lui qu'il faut dire merci. L'équipe a toujours voulu rester devant. La dernière petite bosse, on a vu une différence entre les favoris, 20-25 secondes, comme dans les Pyrénées. Chaque jour, il y a de petites différences. Il faut jouer avec chaque seconde." Fabio Aru et son équipe Astana en ont-ils conscience ?

Mais où était Aru ? "On a perdu une bataille, mais pas la guerre." C'est par cet aphorisme que le directeur sportif de l'équipe Astana Dmitriy Fofonov, a résumé l'épisode du jour. "Dans les étapes comme ça, c'est inattendu (de perdre le Maillot jaune)", a-t-il confié au micro de France 2. "Aru a payé les efforts qu'il a faits hier (vendredi). Ça a été difficile. L'addition, tu la paies à la fin. Surtout, sur une arrivée comme ça qui est très rapide." De leader du classement général, Aru est désormais 2ème, à 18 secondes de Froome. Le grimpeur italien va devoir se dépouiller dans le Massif central et dans les Alpes pour espérer ébranler la Sky et son tout "nouveau" Maillot jaune. À noter que Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a lui aussi concédé du temps sur Froome à l'arrivée : 4 secondes.

Matthews plus fort que Van Avermaet. Ils étaient les deux noms les plus cités, samedi matin, au moment d'identifier les favoris de cette 14ème étape. Et leurs équipes respectives ont roulé toute la journée. Il n'y a donc pas eu de surprise à voir Michael Matthews (Sunweb) et Greg Van Avermaet (BMC), vainqueur au même endroit il ya deux ans, se disputer en duo la victoire d'étape à Rodez. Deuxième à Longwy derrière Peter Sagan en début de Tour, Matthews a cette fois levé les bras, avec une belle avance sur le champion olympique.



Cinq courageux repris au fur et à mesure… Présent à l'avant du peloton lors de la parade initiale, Thomas Voeckler n'avait pas caché son jeu, samedi. Le coureur de l'équipe Direct Énergie a placé une attaque dès le départ réel de l'étape. Il a été rejoint dans son entreprise par son compatriote Maxime Bouet (Fortuneo-Oscaro), le Belge Thomas de Gendt (Lotto Soudal) et le Néerlandais Timo Roosen (Lotto-Jumbo). Les quatre fuyards, rejoints après une vingtaine de kilomètres par le Suisse Reto Hollenstein (Katusha), ont rapidement reçu l'assentiment du peloton, contrôlé par les équipes BMC (Van Avermaet) et Sunweb (Matthews). La deuxième difficulté du jour, la côte de Centrès, a écrémé l'échappée du jour, laissant les seuls Voeckler et De Gendt devant. Peu après, De Gendt a réussi à lâcher Voeckler. Avant d'être avalé par le peloton à 13 km de l'arrivée…

Classement de l'étape :

1. Michael Matthews (AUS/SUN) les 181,5 km en 4h21'56"
(moyenne : 41,6 km/h)
2. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) même temps
3. Edvald Boasson Hagen (NOR/DDT) à 0'01"
4. Philippe Gilbert (BEL/QST) 0'01"
5. Jay McCarthy (AUS/BOR) 0'01"
6. Sonny Colbrelli (ITA/BAH) 0'01"
7. Christopher Froome (GBR/SKY) 0'01"
8. Daniel Martin (IRL/QST) 0'01"
9. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0'01"
10. Tiesj Benoot (BEL/LOT) 0'05"

Classement général :

1. Christopher Froome (GBR/Sky) 59h52'09"
2. Fabio Aru (ITA/AST) à 0'18"
3. Romain Bardet (FRA/ALM) 0'23"
4. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0'29"
5. Mikel Landa (ESP/SKY) 1'17"
6. Daniel Martin (EIR/QST) 1'26"
7. Simon Yates (GBR/ORI) 2'02"
8. Nairo Quintana (COL/MOV) 2'22"
9. Louis Meintjes (RSA/EAU) 5'09"
10. Alberto Contador (ESP/TRE) 5'37"