Tour de France : revivez la 13ème étape entre Bourg d'Oisans et Valence

  • A
  • A
Tour de France : revivez la 13ème étape entre Bourg d'Oisans et Valence
Peter Sagan a remporté sa troisième victoire d'étape sur le Tour 2018. @ Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :

Peter Sagan a remporté la 13ème étape au sprint, sa troisième victoire de l'édition 2018. Le Français Arnaud Démare termine à une frustrante troisième place. 

L'ESSENTIEL

Peter Sagan était encore trop fort. Le champion du monde a remporté au sprint la 13ème étape entre Bourg d'Oisans et Valence, vendredi, après 169,5 kilomètres sans frissons. Le Slovaque a devancé Alexander Kristoff et le Français Arnaud Démare, encore une fois frustré dans cette édition 2018. A contrario, Sagan poursuit sa belle moisson avec une troisième victoire depuis le départ. De quoi redonner le sourire au Slovaque, après trois jours difficiles dans la montagne. Le Britannique Geraint Thomas, pas inquiété, reste en jaune. 

>> Revivez l'étape dans les conditions du direct 

Les trois infos à retenir :

  • Peter Sagan a remporté la 13ème étape au sprint, sa troisième victoire depuis le départ

  • Arnaud Démare finit à une frustrante troisième place

  • Après trois jours dans les Alpes, cette étape de transition a comme prévu souri aux sprinteurs

Le point à l'arrivée : victoire au sprint de Peter Sagan ! Le champion du monde a devancé Alexander Kristoff et Arnaud Démare pour remporter son troisième succès depuis le départ. Cette 13ème étape, sans frissons, s'est conclue comme prévue par un sprint massif, même si le Belge a tenté le coup tout seul au kilomètre. 

Le point à 5 km de l'arrivée : ça y est, le peloton reprend Schär. Le Suisse a résisté quelques kilomètres de plus, mais sa combativité n'a pas suffi. Place désormais à la bagarre pour le sprint !

Le point à 22 km de l'arrivée : le baroud d'honneur de Michael Schär. Le coureur suisse de BMC est le seul rescapé des échappés, alors que ses trois compagnons du jour ont été rattrapés par le peloton. Même si lui aussi devrait être repris d'ici quelques kilomètres, il joue son va-tout jusqu'au bout…

Le point à 30 km de l'arrivée : le peloton joue toujours au yo-yo avec les échappés. Toujours moins d'une minute d'avance pour les quatre coureurs en tête. Le peloton va patienter encore quelques kilomètres avant d'avaler les échappés et se mettre en ordre de marche pour le final de cette étape. 

Le point à 40 km de l'arrivée : l'écart est toujours inférieur à la minute. Le peloton reste à 45 secondes de l'échappée. Les quatre hommes de tête n'ont plus que 300 mètres d'avance. Il ne se passe vraiment pas grand-chose aujourd'hui… Étape de transition, comme on dit.

Le point à 60 km de l'arrivée : moins d'une minute d'avance pour les quatre hommes de tête. L'écart diminue rapidement. Le peloton, toujours mené par la FDJ et Emirates, a encore accéléré la cadence alors qu'il reste encore 60 km de course… Édouard Philippe, venu sur le Tour de France aujourd'hui, s'est exprimé au micro de France 2. Le Premier ministre s'est dit ravi d'assister à cette étape, alors que l'affaire Benalla ébranle son gouvernement. 

Le point à 80 km de l'arrivée : l'écart se maintient. Les échappés possèdent 2 minutes d'avance sur le peloton, en contrôle depuis le début de l'étape. Pour l'instant, rien de bien palpitant à se mettre sous la dent…

Le point à 100 km de l'arrivée : le peloton contrôle toujours l'échappée. Tom Scully, Michael Schär, Thomas De Gendt et Dimitri Claeys ont toujours une grosse minute et demie d'avance. Avec un tel écart, les quatre hommes de tête n'ont quasiment aucune chance d'aller au bout. 

Le point à 120 km de l'arrivée : le peloton ne se laisse pas distancer. Les quatre coureurs de tête n'ont plus qu'une minute et 45 secondes d'avance alors qu'ils viennent d'entrer dans Grenoble. Les équipes de sprinteurs, dont la FDJ d'Arnaud Démare, n'entendent pas laisser l'échappée gagner trop de terrain. 

Le point à 135 km de l'arrivée : quatre hommes en tête désormais, Michael Schär (BMC) et Dimitri Claeys (Cofidis) ont rejoint De Gendt et Scully. L'échappée a 2 minutes 30 d'avance sur le peloton, qui ne se laisse pas distancer. 

Le point à 140 km de l'arrivée : De Gendt et Scully accentuent leur avance. Les deux échappés comptent désormais trois minutes d'avance sur le peloton. Leurs premiers poursuivants, Schär et Claeys, pointent eux à 50 secondes. 

Le point à 160 km de l'arrivée : des échappés dès le premier kilomètre. Comme prévu, plusieurs coureurs tentent leur chance dès le départ. Le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), vainqueur d'une étape en 2016, et le Néo-Zélandais Thomas Scully (Education First) ont pris une minute d'avance sur le peloton. Derrière, on tente de revenir sur les deux hommes de tête. 

Le point au départ : les Alpes c'est fini, place à la plaine. Le départ réel de la 13ème étape a été donné à 13h45. À noter que Christian Prudhomme, le directeur du Tour, a lancé un appel au calme aux spectateurs, après les incidents qui ont eu lieu jeudi lors de l'étape menant à l'Alpe d'Huez. L'équipe Sky a en effet été sifflée toute la journée, y compris lors de la remise du Maillot jaune à Geraint Thomas après l'arrivée. 

Le point sur le classement : les Sky et le reste du monde. Geraint Thomas a encore accentué son avance au classement, jeudi, en remportant la mythique étape menant à l'Alpe d'Huez… au sprint. Le Britannique compte désormais 1 minute et 39 secondes d'avance sur son coéquipier de la Sky Christopher Froome, et 1 minute 50 sur Tom Dumoulin, leur plus dangereux rival. Vincenzo Nibali, quatrième au général à l'issue de l'étape, a abandonné jeudi soir après une violente chute au milieu de la foule. Romain Bardet est lui sixième, à 3 minutes et 7 secondes de Thomas. 

Le classement général avant cette 13ème étape :

1. Geraint Thomas (GBR/Sky) 49h24'43"
2. Christopher Froome (GBR/SKY) à 1'39"
3. Tom Dumoulin (HOL/SUN) 1'50"
4. Vincenzo Nibali (ITA/BAH) 2'37"
5. Primoz Roglic (SLV/LNL) 2'46"
6. Romain Bardet (FRA/ALM) 3'07"
7. Mikel Landa (ESP/MOV) 3'13"
8. Steven Kruijswijk (HOL/LNL) 3'43"
9. Nairo Quintana (COL/MOV) 4'13"
10. Daniel Martin (IRL/EAU) 5'11"

Le point sur le profil de l'étape (départ prévu à 13h35) : les sprinteurs sont attendus. Les sprinteurs ont terriblement souffert dans les Alpes. Le Colombien Fernando Gaviria et le Néerlandais Dylan Groenewegen, vainqueurs chacun de deux étapes, ainsi que l'Allemand André Greipel, ont tous les trois abandonné jeudi lors de l'étape menant à l'Alpe d'Huez. Résultat : il ne "reste" que Peter Sagan, Alexander Kristoff ou encore Arnaud Démare parmi les sprinteurs de renom. Pour eux, l'occasion est belle de briller ce vendredi sur un parcours presque intégralement plat menant à Valence.