Tour de France : Arnaud Démare s'impose à Vittel, Peter Sagan exclu

  • A
  • A
Tour de France : Arnaud Démare s'impose à Vittel, Peter Sagan exclu
Arnaud Démare s'est imposé après un sprint mouvementé.@ Jeff PACHOUD / AFP
Partagez sur :

La 4ème étape a été remportée au sprint par le champion de France, vainqueur d'un sprint houleux, devant Sagan, sanctionné ensuite par le jury des commissaires.

L'ESSENTIEL

Au lendemain de la victoire du champion du monde Peter Sagan à Longwy, le Tour de France retrouvait mercredi une étape promise à un sprint massif. Cela n'a pas manqué. Et c'est un Français, "le" Français même puisqu'il porte le maillot tricolore de champion de France, Arnaud Démare, qui s'est imposé, pour la première victoire française au sprint depuis 2006 ! Les deux autres événements du jour, ce sont l'exclusion de Peter Sagan, à l'origine d'une chute dans le final, et l'abandon de Mark Cavendish, blessé dans celle-ci !

Les infos à retenir :

  • Arnaud Démare s'impose à Vittel et remporte sa première étape sur le Tour.

  • Peter Sagan, jugé responsable d'une chute dans le final, est exclu du Tour.

  • Mark Cavendish, blessé dans cette chute, est contraint à l'abandon

  • Geraint Thomas, qui est lui aussi allé au sol mardi, conserve le maillot jaune.

Démare dans le chaos. C'est confirmé : Arnaud Démare fait bien partie de l'élite du sprint. Le coureur de la FDJ, vainqueur l'an dernier de Milan- San Remo et passé tout près de la victoire dimanche à Liège, lors de la 2ème étape, a signé mardi à Vittel son premier succès sur le Tour de France. Démare a "survécu" à une double chute, la première, pour quelques centimètres seulement, et la seconde, à quelques hectomètres de la ligne, quand Sagan, 2ème de l'étape avant d'être déclassé, a projeté au sol Mark Cavendish (Dimension Data) d'un coup de coude. Le Britannique, qui a entraîné dans sa chute deux autres coureurs, souffre de l'épaule droite. Mardi soir, Cavendish a été contraint à l'abandon. 



Sagan exclu. Le jury des commissaires a eu la main lourde envers Peter Sagan. Le Slovaque, jugé responsable de la chute pour avoir tassé Cavendish contre les barrières, a été purement et simplement exclu de l'épreuve.



"C'est extraordinaire !". Démare, qui participe à son troisième Tour de France, a laissé éclater sa joie après l'arrivée. "J'en rêve depuis que je suis passé pro. Je suis venu sur ce Tour avec une équipe très forte. Même un mec comme Mickaël Delage, blessé, a fait sa part de boulot. J'ai craint aux 600 mètres mais j'étais bien calé et j'avais de bonnes jambes". Également vainqueur du sprint intermédiaire, à 50 km de l'arrivée, Démare en profite pour endosser le maillot vert du classement par points, dont il est désormais l'un des favoris après l'exclusion de Sagan.



Un homme seul pendant 200 km. Il est parti dès le km 0. Le Belge Guillaume Van Keirsbulck a pris la poudre d'escampette lors du départ réel de l'étape. Le coureur de l'équipe Wanty-Groupe Gobert, vainqueur cette année du Grand Prix du Samyn, a ensuite effectué plus de 200 km seul en tête dans un raid voué à l'échec sur un parcours long et plat, favorable à un peloton groupé. Néophyte sur ce Tour, tout comme ces huit équipiers, Van Keirsbulck a été repris à 16 km du but.



Une étape "européenne". Le parcours de cette 4ème étape, qui partait du Luxembourg, a fait la part belle à l'Europe. En effet, après le départ de Mondorf-les-Bains, les coureurs sont passés par la ville de Schengen, symbole de la construction européenne en raison des accords du même nom.