Dortmund-Monaco : un suspect "islamiste" interpellé

  • A
  • A
Dortmund-Monaco : un suspect "islamiste" interpellé
Un important dispositif de sécurité était déployé devant le centre d'entraînement de l'équipe allemande, mercredi. @ AFP
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Au lendemain de la triple explosion qui a visé le bus des joueurs allemands, les équipes se préparent à jouer dans des conditions particulières, mercredi soir, sur fond d'enquête policière.  

L'ESSENTIEL

Les footballeurs du Borussia Dortmund et de l'AS Monaco ont vu leur face-à-face être reporté après la triple explosion qui a frappé le bus des Allemands en route vers le stade mardi soir vers 19 heures. Cette rencontre - dont l'enjeu est rien de moins qu'une place dans le dernier carré de la Ligue des champions - entre deux des plus belles équipes d'Europe cette saison est donc remise à mercredi soir (18h45). D'ici là, les joueurs des deux équipes vont devoir gérer leur émotion et la pression. Du côté des supporters, il faudra s'occuper pendant la longue attente. Et la police dans tout ça ? Elle a ouvert une enquête sur cette triple attaque qui visait assurément le bus des joueurs allemands. Suivez en direct cette journée pas comme les autres. 

Les principales infos à retenir :

  • Un suspect présenté comme "islamiste" a été interpellé par la police allemande 

  • Le défenseur du Borussia, Marc Bartra, blessé aux bras et aux mains dans l'explosion, a été opéré avec succès

  • Les joueurs de Dortmund ont repris l'entraînement en vue du match, prévu à 18h45 sous haute sécurité

CÔTÉ ENQUÊTE 

Trois lettres de revendication. Selon la police, le bus du Borussia Dortmund, qui se rendait au stade, était directement visé par les explosifs, cachées dans des haies et actionnées à son passage . Près du véhicule, trois lettres de revendication identiques, endossant la responsabilité des faits, ont été retrouvées. "Il en ressort qu'une motivation islamiste pour les faits est possible", a indiqué une représentante du parquet anti-terroriste allemand, Frauke Köhler. 

D'après plusieurs médias allemands, la missive est écrite "au nom d'Allah, le clément le miséricordieux" et évoque la participation de l'Allemagne à la coalition contre l'organisation Etat islamique (EI) ainsi que l'attentat sur un marché de Noël de Berlin en décembre. Des informations confirmées par le parquet, qui précise que les auteurs du texte réclament notamment que l'Allemagne retire ses chasseurs Tornados, qui opèrent depuis la Turquie vers la Syrie. 

allok

Le parquet fédéral a jugé en revanche peu crédible une deuxième revendication, parue un temps sur internet, et faisant penser à un acte d'extrémistes de gauche. "Après un premier examen, nous avons de très sérieux doutes sur son authenticité", a dit la représentante du parquet. Cette dernière n'a pas commenté les informations du journal Bild, qui affirme que la police recherche une voiture immatriculée à l'étranger. 

Un suspect "islamiste" interpellé. Mercredi après-midi, l'enquête s'était concentrée sur "deux suspects appartenant à la mouvance islamiste", selon Frauke Köhler. Leurs appartements ont été perquisitionnés, et l'un d'entre eux a été "interpellé". Selon un journal de la région de Dortmund, le quotidien Stadt Anzeiger de Cologne, les deux suspects sont un Irakien de 25 ans résidant à Wuppertal et un Allemand de 28 ans habitant à Fröndenberg.

"Compte tenu des modalités opératoires on peut partir du principe qu'il s'agit d'une attaque à caractère terroriste", a jugé la procureure. 

CÔTÉ SPORTIF 

Marc Bartra opéré avec succès. Le défenseur du Borussia, Marc Bartra, qui devait être titulaire mardi soir, a été opéré avec succès dans la soirée, révèle le site officiel du club allemand. Il a eu le radius cassé et plusieurs débris de verre se sont logés dans ses bras et mains, détaille cette même source. "Nous lui avons parlé après l'opération et il nous a dit qu'il allait bien", a déclaré son père à des médias espagnols. "Les médecins disent que la fracture est propre (...) et qu'il restera hospitalisé quelques jours." 



Les joueurs du Borussia à l'entraînement. L'équipe allemande a repris l'entraînement mercredi matin, dans un centre sécurisé par de nombreux policiers. "Je viens d'en appeler à l'équipe dans le vestiaire, qu'elle montre à la société que nous ne cédons pas face au terrorisme", a indiqué le patron du club, Hans-Joachim Watzke. Mais 24 heures suffiront-elles pour remettre les joueurs de Dortmund dans de bonnes conditions ? 



Une rencontre sous haute surveillance. "Le match va bien avoir lieu ce soir" a assuré le vice-président de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev, mercredi matin. "Nous allons accompagner nos joueurs pour traverser au mieux cette situation. Le football sera plus fort que ce type d'acte ignoble", a-t-il ajouté, reconnaissant s'être "posé la question" de disputer la rencontre ou non. 

Sur Twitter, le Borussia Dortmund recommande aux supporters de se rendre au stade le plus tôt possible en vue du match. "Les contrôles de sécurité seront très stricts en raison de la situation et cela pourrait donner lieu à une longue attente" aux différentes entrées, écrit le club. Les sacs à dos seront notamment interdits. Mercredi, des policiers et des chiens spécialisés ont quadrillé le stade à la recherche d'explosifs. 

chien

L'UEFA, instance de tutelle de la Ligue des champions, a de son côté indiqué "réévaluer les mesures de sécurité" afin de les renforcer "partout où c'est nécessaire", y compris pour l'autre quart de finale prévu mercredi soir en Allemagne, entre le Bayern et le Real Madrid. À Munich, une trentaine de policiers ont été positionnés autour de l'hôtel des joueurs madrilènes et les bus des deux équipes ont été garés en lieu sûr. 

001_NH60C_preview

Quelle équipe pour Dortmund ? Du côté de Dortmund, Outre le remplacement de Marc Bartra, blessé donc, Thomas Tuchel risque de devoir ajuster sa composition en fonction de l'état psychologique de ses troupes. Tous ses joueurs, qui ont eu le droit de rentrer chez eux hier soir, sont choqués par ce qu'ils ont vécu et certains ne seraient pas en état de jouer, selon Nabil Djellit, journaliste à France Football.



À Monaco, Benjamin Mendy, déjà très incertain mardi soir, ne devrait pas pouvoir assurer son poste en défense malgré 24 heures de "récupération" supplémentaires. En Ligue 1, le match ASM-Dijon, prévu samedi à 17 heures, a par ailleurs été décalé à 21 heures pour permettre à l'équipe de se reposer un peu plus longtemps, a annoncé la LFP.