EN CHIFFRES – Un Tour réussi pour les Français

  • A
  • A
EN CHIFFRES – Un Tour réussi pour les Français
Warren Barguil, Romain Bardet ou encore Lilian Calmejane ont marqué le Tour 2017 de leur empreinte.@ AFP
Partagez sur :

Si, pour la 32ème fois consécutive, un Français n'a pas remporté le Tour de France cette année, les coureurs tricolores ont brillé lors de cette édition 2017.

TOUR DE FRANCE

Ce ne sera donc pas pour cette année. En remportant dimanche son quatrième Tour de France, Chris Froome a privé Romain Bardet, finalement troisième, d'un succès français espéré depuis 1985. Mais le cyclisme tricolore peut se réjouir de cette édition 2017, particulièrement prolifique pour les locaux, à l'image de l’Auvergnat donc, mais aussi de Warren Barguil, “super-combatif” du Tour, vainqueur de deux étapes et du Maillot à pois.

5 victoires d'étapes

Avec cinq succès bleu-blanc-rouge (Barguil x2, Bardet, Calmejane et Démare), ce Tour 2017 se classe parmi les plus prolifiques des dix dernières années. La dernière fois qu'une telle moisson avait été récoltée, c'était en 2012, avec notamment deux victoires d'étapes pour Thomas Voeckler. En 2010, Sylvain Chavanel avait lui aussi réalisé un doublé, pour un total de six succès tricolores. L'an passé, en revanche, seul Romain Bardet avait levé les bras sur la ligne d'arrivée lors de la 19ème étape entre Albertville et Saint-Gervais-les-Bains.

Deux podiums d'affilée, une première depuis 20 ans

Romain Bardet, dauphin de Chris Froome l'an passé, a donc fini troisième du classement général dimanche. Cela faisait vingt ans – et un certain Richard Virenque (3e en 1996 puis 2e en 1997) - qu'un Français n'avait pas terminé sur le podium deux années consécutives.

Deux Français dans le Top 10

Pour la septième fois depuis le Tour de France 2000, deux coureurs français ont réussi à se glisser dans le Top 10, à savoir Romain Bardet et Warren Barguil. Au classement des meilleurs jeunes, les locaux ne sont pas en reste, avec Guillaume Martin, Pierre Latour et Lilian Calmejane, respectivement 5e, 6e et 7e.

Premier maillot à pois depuis 5 ans

S'il y a un Français qui a particulièrement impressionné durant ce Tour, c'est bien Warren Barguil. Le Breton a remporté avec panache le classement de la montagne, succédant ainsi à Thomas Voeckler, sacré meilleur grimpeur en 2012. Et Barguil a même fait mieux. En remportant deux étapes, à Foix puis sur l'Izoard, "Wawa" est devenu le premier coureur à faire le doublé avec les pois sur les épaules depuis Luis Herrera en 1985. Et dire qu'il aurait pu faire coup triple si la photo-finish ne l'avait pas privé d'un succès à Chambéry, lors de la 9ème étape

12 ans que la France n'avait pas célébré le 14-Juillet par une victoire

En remportant le sprint le jour de la Fête nationale, Warren Barguil, toujours lui, avait renoué avec une "tradition" symbolique interrompue depuis David Moncoutié et sa victoire d'étape à Digne-les-Bains en 2005. Avant lui, Richard Virenque (2004) et Laurent Jalabert (1995 et 2001) avaient également eu droit à cet honneur.