Dortmund-Monaco : pour Raymond Domenech, "le foot doit continuer"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Raymond Domenech, consultant foot pour Europe 1, revient sur le report du quart de finale aller de Ligue des champions entre Dortmund et Monaco à cause d'une triple explosion à proximité du bus du Borussia.

L'AVIS DE

Une triple explosion à proximité du bus du Borussia Dortmund mardi, a engendré le report du quart de finale aller de Ligue des champions entre Dortmund et Monaco. Le match aura donc lieu mercredi à 18h45. La décision de disputer cette rencontre dès le lendemain d'un tel événement est-elle raisonnable ? Pour Raymond Domenech, "ce qui est raisonnable, c'est de se dire qu'on doit continuer à vivre".

"S'il n'y a pas de foot, ça se passera ailleurs." "Après chaque épisode de ce type, on se dit que le monde ne doit pas s'arrêter parce que des gens ne pensent pas comme nous. En plus, le calendrier fait que c'est impossible (de ne pas jouer). Ou on remet tout en cause et on arrête toutes les manifestations quelles qu'elles soient parce que, s'il n'y a pas de foot, ça se passera ailleurs, ou on continue et on se dit que le foot doit continuer", a estimé l'ancien sélectionneur de l'équipe de France.

"On ne peut pas renoncer à la fête." Pour le consultant Europe 1, le football doit rester une fête : "Ce qu'on voit à chaque fois dans les stades, c'est du bonheur, c'est du plaisir, des gens heureux. Hier il y avait une vraie communion entre deux groupes de supporters dans un stade magnifique. C'est une fête, on ne peut pas renoncer à la fête parce qu'il y a des gens qui pensent que la fête ne fait pas partie de l'humanité."

Et les joueurs dans tout ça ? Une interrogation demeure tout de même. Les joueurs du BVB, très choqués par ce qu'ils ont vécu mardi, arriveront-ils à se mettre dans les dispositions mentales nécessaires pour aborder ce type de rendez-vous, capital dans une saison ? "On peut se demander comment seront les joueurs de Dortmund quand ils vont monter dans le bus pour aller au stade, quand ils vont être encadrés par la police, quand ils vont se remémorer ce moment dramatique. Dans quelle condition vont-ils arriver au stade ? C'est toute la question", note Raymond Domenech.

Le rôle du public sera capital. Mais il en est persuadé, "on peut faire confiance au public dans ce match" : "Il va y avoir un vrai élan de solidarité. Même les Monégasques, tout le monde va être là pour les aider, pour qu'on oublie. (...) C'est du foot, rien que foot et on a envie de se faire plaisir et de s'amuser." Jouer ce match est donc la meilleure réponse à apporter dans ce type de situation. C'est en tout cas l'avis de Raymond Domenech.