Dopage dans l'athlétisme : Moscou réplique

  • A
  • A
Dopage dans l'athlétisme : Moscou réplique
@ ALEXANDER NEMENOV / AFP
Partagez sur :

Pour le ministre russe des Sports, l'Agence mondiale antidopage "n'a pas le droit de suspendre" son pays des compétitions.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) "n'a pas le droit de suspendre" la Russie des compétitions internationales d'athlétisme, a déclaré le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, cité par l'agence Ria Novosti.

"Il ne faut pas se tromper". "Il ne faut pas se tromper, la commission n'a pas le droit de suspendre quiconque. Nous diffuserons un communiqué après la conférence de presse" de l'AMA, a déclaré Vitali Moutko alors que la Russie, son gouvernement, les responsables de sa fédération d'athlétisme et ses athlètes ont été sévèrement pointés du doigt par le rapport de la commission d'enquête indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui a réclamé leur mise au ban du monde sportif.

Des accusations "infondées". De son côté, le numéro deux de l'agence russe antidopage, Nikita Kamaïev, a déclaré que les "accusations" de dopage et de corruption étaient "infondées". "Concernant la destruction des échantillons (pour le contrôle antidopage), je ne vois rien de probant dans le rapport mais seulement des déclarations étayées par aucune preuve", a-t-il assuré, cité par l'agence TASS. "Même chose pour les accusations de pots-de-vin payés par les sportifs. Toutes ces accusations sont infondées", a-t-il conclu.