Dopage : contrôlé positif après des baisers avec sa compagne, un athlète américain blanchi

  • A
  • A
Dopage : contrôlé positif après des baisers avec sa compagne, un athlète américain blanchi
Gil Roberts a expliqué avec succès que sa petite amie avait ingéré un médicament contenant du probénécide, et l'avait contaminé en l'embrassant.@ Adrian DENNIS / AFP
Partagez sur :

L'Américain Gil Roberts, médaillé d'or à Rio avec le relais 4x400m, avait été contrôlé positif en mars dernier. Le résultat des tests était en fait dû à sa petite amie.

Gil Roberts, champion olympique du relais 4x400m à Rio, avait été contrôlé positif lors d'un contrôle antidopage, le 24 mars dernier. Mais l'Américain avait une bonne excuse : s'il a ingéré une substance interdite, c'est parce qu'il avait embrassé "fréquemment et passionnément" sa petite amie la veille.

Une histoire de baisers. Sa compagne avait en effet ingéré les jours précédents, et jusqu'au test antidopage, un médicament contenant du probénécide. Excuse acceptée, puisque Roberts a finalement été officiellement blanchi vendredi. Un cas qui rappelle celui de Richard Gasquet. Le tennisman français avait lui-même argué en 2009 avoir été "contaminé", la veille de son contrôle positif à la cocaïne, par une jeune femme qu'il avait embrassée lors d'une soirée dans une discothèque branchée de Miami. Une histoire de baisers qui avait valu au Bitterois une suspension de deux mois et demi, avant d'être finalement autorisé à reprendre le chemin des courts, une commission indépendante ayant reconnu une contamination involontaire.