Didier Roustan : c'est "peut-être la fin d'un cycle" pour le PSG

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Selon Didier Roustan, l'élimination du PSG en huitième de finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid peut marquer "la fin d'un système pour les Qataris dans leur manière de diriger" le club.

L'AVIS DE

La deuxième élimination consécutive au stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions pourrait changer des choses au PSG. Battus par le Real Madrid mardi soir (1-2), les Parisiens ont à nouveau montré leurs limites sur la scène européenne. "Ce qu'il s'est passé n'est pas innocent", souligne Didier Roustan dans l'émission Y a pas péno ! sur Europe 1.

Vers une autre façon de diriger le club ? Selon le chroniqueur, cette défaite marque "peut-être la fin d'un cycle" pour le club de la capitale, mais aussi "la fin d'un système pour les Qataris dans leur manière de diriger". Les dirigeants parisiens ont dépensé énormément d'argent à l'intersaison en dépensant notamment 400 millions d'euros pour s'offrir Neymar et Kylian Mbappé. "Mais une équipe, c'est un équilibre", analyse le journaliste.

Beaucoup d'argent mais aussi beaucoup de lacunes. Didier Roustan pointe les lacunes de l'équipe malgré les sommes astronomiques déboursées sur le marché des transferts : "Il leur manque un latéral, on avait des doutes sur le gardien même si là, Areola a été bon, il leur manquait un numéro 6, ils doivent aussi faire confiance à leur entraîneur et ne pas imposer un certain nombre de choses. Il faut que les joueurs ne se comportent pas comme des divas qui, dès qu'il y a un problème, appellent le président qui fait ami-ami."

Une organisation à revoir. Plus que les joueurs, c'est toute l'organisation du Paris Saint-Germain qui doit être revue, estime donc Didier Roustan. C'est peut-être par là qu'il faudra en passer pour, enfin, arriver à franchir un pallier en Ligue des champions et se hisser parmi les plus grands clubs européens.