Découpage des régions : les Ligues de football s'inquiètent

  • A
  • A
Découpage des régions : les Ligues de football s'inquiètent
La Fédération française de football va avoir du pain sur la planche dans les mois qui viennent...@ Bertrand GUAY/AFP
Partagez sur :

FUSION - Le ministère des Sports oblige la Fédération française de football à fusionner ses Ligues afin de respecter le prochain découpage des régions.

En France, les Ligues de football sont actuellement au nombre de 22 et ne respectent pas forcément le découpage administratif. D'ici le 31 décembre 2017, ce ne sera plus le cas. Le ministère des Sports a en effet obligé la Fédération française de football (FFF) à se mettre en conformité à cette date avec le nouveau découpage des régions, qui seront 13 dès le 1e janvier prochain. Vous voyez le souci ? Il est dans les chiffres. De 22, les Ligues de football vont devoir passer à 13. Un vrai casse-tête sportif autant qu'administratif. L'exemple est particulièrement marquant pour la future ligue de Champagne-Ardenne, Alsace et Lorraine. Trois anciennes régions qui vont devoir fonctionner désormais en commun.

Entendu sur Europe 1
"Un mariage à deux, ce n'est déjà pas facile mais à trois, c'est beaucoup plus compliqué."

"On va être les seuls à faire un regroupement de trois régions alors que mes collègues ne regroupent que deux régions", relève au micro d'Europe 1 et avec une pointe d'inquiétude le président de la ligue de Champagne-Ardenne, Jean-Claude Hazeau. "Un mariage à deux, ce n'est déjà pas facile mais à trois, c'est beaucoup plus compliqué. Nos compétitions sont différentes les unes des autres, nos réglementations sont différentes les unes des autres. Il va falloir fusionner tout ça et rendre une copie propre." Cette nouvelle copie va entraîner une profonde mutation du football du dimanche. "Je pense qu'il y aura des déçus parce qu'il y aura une augmentation des déplacements très importante et ça, ça engage toujours des frais", souligne encore Jean-Claude Hazeau. "Certains gamins de 15 ans vont se lever à 4h du matin et revenir chez eux à minuit. Je pense qu'il y aura des gens qui vont perdre un peu d'enthousiasme..."

La FFF a conscience que le chantier est immense. Car le ministère souhaite également que les départements ne soient plus fractionnés en différents districts. Si elle affirme que cette réforme n'aura aucun impact sur l'emploi, elle doit s'astreindre à trouver des solutions cohérentes pour réorganiser les compétitions. D'après le quotidien Le Parisien, la "Fédé" plancherait sur une solution radicale qui consisterait à supprimer purement et simplement une division : le CFA2, le dernier échelon du football national (5e division), ce qui permettrait de mieux "dispatcher" les différents clubs au niveau régional. Ce projet évoqué par Le Parisien reposerait également sur un passage à trois divisions pour toutes les Ligues.

Le chantier est tellement immense qu'il pourrait déboucher sur un report de l'élection du président de la FFF de décembre 2016 à mars 2017, le temps pour Noël Le Graët de mener à bien cette réforme, qui pourrait devenir réalité à l'aube de la saison 2017-18.