David Douillet : "Teddy Riner est déjà en course pour les JO de Tokyo"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien champion français David Douillet a salué sur Europe 1 la performance de son cadet Teddy Riner, devenu comme lui double médaillé olympique.

INTERVIEW

Teddy Riner a fait son entrée dans le club très fermé des double-médaillés olympiques de judo. L'invincible Français rejoint ainsi son compatriote et modèle, David Douillet, sacré en 1996 et 2000. Quelques instants après sa victoire, c'est tout naturellement que Teddy Riner a envoyé l'un de ses premiers messages à l'ancien judoka. "Il m'a écrit que maintenant, on était des frères", glisse David Douillet, invité sur Europe 1 samedi matin.

Tokyo 2020 en ligne de mire. "Je suis fier de faire partie de cette famille assez fermée des champions olympiques de judo français. Mais Teddy, il a encore son histoire à construire", souligne le double médaillé d'or. L'ancien champion y croit dur comme fer, Teddy Riner "a la possibilité d'aller chercher un troisième titre au Japon en 2020". Plus tôt sur Europe 1 samedi, le géant français confiait avoir déjà ces prochains JO dans un coin de sa tête... "Il est déjà en course pour Tokyo en réalité, parce qu'il aura tout remis en question. Il sait qu'un titre n'a de valeur que le jour où il est gagné et plus le lendemain. C'est l'intelligence des grands qui vont très loin", appuie David Douillet.

Riner, lucide et stratège. L'ancien champion français reconnaît à son cadet une grande lucidité, une "humilité, une intelligence de la vie et du combat. C'est ce qui fait qu'il est le meilleur". "Il a tout, il est hors norme physiquement. Dans tous les secteurs, il est excellent. Il est fort, rapide, technique", énumère David Douillet. Si certains auraient préféré voir une finale plus spectaculaire entre Riner et le Japonais Hisayoshi Harasawa, le poids lourd, lui, a "adoré" le combat. La "stratégie" du Français pour "annihiler le jeu de son adversaire" l'a impressionné. "Il a complètement étouffé son adversaire par sa lucidité. Il a eu des nerfs d'acier".