Crachat, bras d'honneur, incident mécanique : la dure journée de Froome

  • A
  • A
Crachat, bras d'honneur, incident mécanique : la dure journée de Froome
Christopher Froome n'a pas connu une journée tranquille, vendredi, lors de 19e étape du Tour.@ Jeff PACHOUD/AFP
Partagez sur :

SOUCIS EN PAGAILLE - Le Britannique, porteur du maillot jaune, n'a pas eu la vie facile, vendredi, sur la route de La Toussuire.

Christopher Froome qui lâche du lest sur un adversaire : voilà qui n'avait pas encore été le cas sur ce Tour de France 2015. A environ cinq kilomètres de l'arrivée à La Toussuire, samedi, lors de la 19e et ante-pénultième étape, le maillot jaune a en effet dû se résoudre à laisser filer son dauphin au classement général, le Colombien Nairo Quintana (Movistar), qui a placé une double accélération décisive. A l'arrivée, le débours n'est que de 32 secondes (30 secondes + 2 de bonifications, Froome conserve 2'36" d'avance), mais l'impression que tout n'est pas encore joué avant la dernière étape vers l'Alpe d'Huez est bel et bien là. D'autant que le souvenir de l'étape de 2013, quand Quintana avait repoussé "Froomey" à plus d'une minute à l'issue des 21 virages, remonte à la surface...

"Je m'attends à une étape incroyable. Chaque coureur est sur ses gardes avant l'Alpe car la foule est nombreuse et les fans ont déjà fait la fête depuis quelques nuits", a relevé Froome vendredi soir. "Tout le monde est donc un peu nerveux dans le peloton. Espérons que l'enthousiasme des gens n'affectera pas la course." Et le Britannique en connaît un rayon sur "l'enthousiasme" des fans. En effet, alors qu’il revenait sur le groupe des favoris après son ennui mécanique dans la montée du col de la Croix de Fer - au moment où Vincenzo Nibali a choisi de se faire la belle, ce qui n'a d'ailleurs pas manqué de l'agacer -, le leader de la Sky a été la cible de plusieurs bras d'honneur...



Et puis, dans la dernière ascension vers La Toussuire, le maillot jaune s'est carrément fait cracher dessus par un spectateur...



Malgré ses déboires du jour - dans l'ordre : incident mécanique, bras d'honneur, crachat et perte de temps sur Quintana - et la présence de l'Alpe d'Huez au programme samedi, Froome reste en bonne position pour remporter dimanche son deuxième Tour de France.