Une moustache pour oublier la déprime

  • A
  • A
Une moustache pour oublier la déprime
@ REUTERS
Partagez sur :

GUILHEM CHEZ LES KIWIS - L'envoyé spécial d'Europe 1 vous fait vivre le Mondial de l'intérieur.

C’est la dernière trouvaille de l’encadrement du XV de France : se laisser pousser la moustache. Des bacantes toutes fines qui donnent à Marc Lièvremont un air de ressemblance avec le commissaire Valentin, célèbre héros des Brigades du Tigre. Quelques poils sous le nez histoire, peut-être, de stopper la sinistrose ambiante. Le tout à trois jours du quart de finale contre l'Angleterre.

Un pari et une moustache

C’est un peu le remède voulu par le staff. L’histoire se passe à Wellington, dimanche après-midi, lors de la mise au point entre les joueurs et le staff, organisée autour de quelques bières, histoire que les langues se délient un peu plus. Marc Lièvremont demande alors à David Ellis, l’entraîneur en charge de la défense,  comment il pourrait surprendre les Anglais.

David Ellis, ancien joueur de rugby dans le Yorkshire, seul représentant de l’armée britannique au sein des Bleus, lui répond : "tu n’as qu’à te faire pousser la moustache, comme tu le fais avant chaque France-Angleterre". Depuis dimanche, le staff a donc relevé le pari. Les résultats sont assez variés. Le port de la moustache est plutôt discret chez Emile N’Tamack et Jean Philippe Hager (le médecin des bleus). En revanche, Marc Lièvremont a déjà adopté son nouveau look. Et qu’en pense David Ellis : "je trouve que Marc a un air de Freddy Mercury, so british".