Soyons chauvins !

  • A
  • A
Soyons chauvins !
@ REUTERS
Partagez sur :

GUILHEM CHEZ LES KIWIS - L'envoyé spécial d'Europe 1 vous fait vivre le Mondial de l'intérieur.

"Tu m’emmerdes avec ta question !" Marc Lièvremont s'est lâché, samedi, en conférence de presse, après la défaite contre la Nouvelle-Zélande. En 4 ans, c’est la première fois que l’on peut voir le sélectionneur sortir de ses gonds. Une attitude qui témoigne de la la tension nerveuse qui règne au sein de l’équipe de France. Au même moment, dans les coursives de l’Eden Park, deux joueurs, l’arrière Damien Traille et le troisième ligne Louis Picamoles, se plaignaient devant les micros d’avoir été sortis à la mi-temps. Un choix pourtant incontestable.

"Je suis en droit de ne pas répondre"

Ces deux anecdotes inspirent de la crainte pour la suite. Ce dimanche matin, Marc Lièvremont a confié ne pas avoir revu la rencontre à la vidéo, et pas encore eu le temps de s’expliquer avec ses joueurs. Donc, il s’est interdit toute critique en conférence de presse. Ce qui a agacé certains confrères. "Nous sommes en droit de te poser des questions ?" Réponse du sélectionneur : "je suis en droit de ne pas répondre. Si tu n’es pas content, tu prends la porte", le tout prononcé avec un léger sourire. Devant les micros des radios, le ton n’était pas le même : "j’aimerais un meilleur climat, le chauvinisme n’a jamais fait de mal à personne. La route est sinueuse, mais nos chances sont intactes." Dont acte.