Les Blacks titrés, les Bleus encensés

  • A
  • A
Les Blacks titrés, les Bleus encensés
@ DR
Partagez sur :

COUPE DU MONDE - La presse néo-zélandaise et la presse française ont salué le match des Bleus. 

La presse néo-zélandaise a mieux fini la Coupe du monde qu’elle ne l’avait commencée. Après avoir brocardé les Bleus et crié victoire avant le match pendant toute la semaine, les journaux ont rendu hommage aux Bleus. De leur côté, les journaux français ont loué le courage des Français, après la courte défaite tricolore en finale (8-7)

"Un doux merci"

Les 4,5 millions d’habitants se sont réveillés avec une sacrée gueule de bois lundi matin. Les autorités néo-zélandaises avaient prévu un jour férié pour fêter la victoire des Blacks. Un jour qui ne sera pas de trop pour récupérer. Le temps aussi de relire les gros titres de la presse. "Sweet Merci" ("un doux merci") a titré le New Zealand Herald, avec une photo de Richie McCaw brandissant le trophée Webb Ellis. Deux mots qui traduisent aussi le soulagement de tout un peuple.

Le premier quotidien néo-zélandais a reconnu la supériorité des Français. "Ils ont la capacité de renaître de leurs cendres, qui n'est donc pas un mythe. Ils ne sont jamais aussi dangereux que quand leur ego est cabossé". Après avoir raillé les Français la semaine dernière, le Dominion Post a affiché plus de lucidité lundi matin. "L’agonie puis l’extase", un titre de Une qui reflète parfaitement la victoire très compliquée des Blacks (8-7) face aux hommes de Marc Lièvremont, dimanche à l’Eden Park. 

"La tête haute"

La presse française, elle, a bien évidemment couché sur papier l’immense déception tricolore. Libération retient "une finale au bout amer" pour les Bleus, "survoltés dès le haka et brillants sur le pré". Métro a vu les rugbymen français "si près de l'exploit...", 20 Minutes "si près du rêve". 

Imanol

La presse est unanime, les Bleus ont été "immenses" pour reprendre les mots du sélectionneur français. "La tête haute !" s'exclame Le Parisien/Aujourd'hui en France. L’Equipe a fait encore plus fort avec un titre bref mais très symbolique en Une d’un cahier spécial consacré à la finale : "Debout". 

Tout le monde du rugby est d’accord sur le même point : le XV de France a perdu avec les honneurs. Et quasiment personne n’a voulu trop ressasser un arbitrage plutôt favorable aux Blacks. Quasiment personne… car l’Ardennais, toujours amer, n’a pas fait dans la demi-mesure avec un titre plutôt assassin, "les Blacks vainqueurs, les Bleus volés par l'arbitre". En conclusion, on retiendra ces quelques mots de Fabrice Jouhaud dans l’Equipe : "évidemment la victoire, c’est bien, mais le sport, c’est mieux, et c’est l’essentiel du sport qui cimentait dimanche le XV de France : courage, grandeur, dignité, combat et noblesse". 

>>> Retrouvez les meilleurs moments de la finale sur notre Dossier Special